Gamelles Pleines : 4 pattes pour se relever

Couleur Café Citoyen

présente :

 Gamelles Pleines : 4 pattes pour se relever

 

CCC Média vous présente l’association Gamelles Pleines qui lutte contre l’exclusion sociale des personnes en situation de précarité par la dimension animale. Notre équipe a pu suivre les bénévoles sur le terrain en maraude le jeudi soir. Nous avons aussi rencontré Noémie, famille d’accueil, Jade vice-présidente et Dylan un bénéficiaire accompagné d’Oscar son copain à 4 pattes.

 

 

 

L’association Gamelle Pleines à était créée à Caen et compte aujourd’hui pas moins de 12 antennes en France. Elle évolue avec sept missions, toutes plus importantes les unes que les autres : Inciter et favoriser l’accueil des binômes isolés ; marauder, nourrir et écouter ; permettre un accès aux soins vétérinaires ; accueillir l’animal pour favoriser l’hospitalisation des maîtres isolés ; conforter, valoriser et renforcer la responsabilité des maîtres ; témoigner et sensibiliser ainsi que soutenir dans le deuil. 

L’animal peut représenter le seul lien social des personnes en situation de précarité, et parfois c’est aussi leur seul famille. C’est pour cela qu’il est important de prendre en compte ces compagnons de route pour aider les maîtres à avoir accès à leurs droits physiques et moraux. 

Crédit photo : CCC Média

 

Les Maraudes

 

Cette mission permet le contact direct avec l’animal et le maître. Nous avons eu la chance de pouvoir participer à une maraude et de suivre l’équipe de bénévoles  tout au long d’une soirée. La mission est simple, accompagné d’un chariot rempli de croquettes et de selleries ; comme des laisses ou des muselières ; nous arpentons les rues au départ de la place Carnot jusqu’à Cordeliers. Durant ces 2h de maraude nous allons à la rencontre des personnes en situations de précarité dans la rue. L’équipe Gamelles Pleines, vêtue d’un gilet rose et connaissant bien les maîtres ainsi que leurs animaux, est très reconnaissable. Quelques personnes viennent directement à nous, étant en confiance nous pouvons les écouter et essayer de répondre au mieux aux problématiques qu’il.elle.s rencontrent. Pour d’autres c’est une première rencontre, on recense donc leurs animaux ainsi qu’eux même dans un listing, ce qui permet à l’association de créer un suivi et de savoir si l’une de ces personnes manque à l’appel. 

 

“On va être là pour être une écoute attentive et pouvoir permettre au maîtres de s’occuper aux mieux de leurs animaux.”

Jade

 

Pendant ce temps, une autre équipe de bénévoles se situe en point fixe à la place Carnot, accompagnée d’autres associations comme Médecins sans frontières ou encore Donnons des ailes. Des repas chauds sont servis, les médecins sur place peuvent apporter des soins aux personnes demandeuses, et Gamelles Pleines distribue, comme nous le faisons pendant la maraude, des croquettes ainsi que de la sellerie. Ce point fixe permet aux personnes d’avoir toutes les ressources dont ils ont besoin si jamais ils nous manquent sur la maraude. C’est un point reconnaissable, qui est toujours le même. 

Ce soir-là nous avons découvert un tout autre monde, un monde de partage, d’humanité et de bienveillance.

L’association Gamelles Pleines fait aussi des maraudes dans le 6ème arrondissement le jeudi soir et ont aussi un autre point fixe qui se situe dans le 8ème arrondissement à États-Unis le mercredi soir. 

 

Crédit photo : CCC Média

 

Le pôle famille d’accueil 

 

L’association Gamelles Pleines à mis en place un  pôle famille d’accueil. Il s’agit d’une garde de l’animal d’une personne en situation de précarité afin de lui permettre d’avoir accès aux soins, de trouver un travail ou de trouver un logement. Cette garde s’effectue par le biais de famille d’accueil volontaire et bénévole. 

 

“Il a été constaté que beaucoup de personnes ne se soignent pas, par exemple, car ils ne veulent pas laisser leurs animaux. Donc Gamelles Pleines propose un pôle famille d’accueil qui est disponible lorsqu’un bénéficiaire a besoin, par exemple, de se faire hospitaliser, à besoin de confier son animal à quelqu’un de confiance. Par exemple, pour avoir accès au logement ou à un travail ça peut être d’une durée qui est variée, ça peut très bien être une garde d’un jour comme une garde plus longue en cas de besoin.”

Jade

 

Cette garde commence par une rencontre entre le chien, le bénéficiaire et la famille d’accueil, afin de permettre à l’animal d’être gardé dans les meilleures conditions possibles et de répondre aux questions de base, à savoir, si l’animal peut rester seul, s’il y a une entente avec les chats, etc… Ensuite un contrat est établi au début de la garde, mais ce contrat n’est pas fixe. Il peut être renouvelable ou écourter en fonction de la situation du maître. Il engage tout de même les deux partis à donner des nouvelles et à prendre soin de l’animal. Gamelles Pleines s’engage à envoyer des photos aux bénéficiaires et si besoin, à organiser des visites. Au niveau de la prise en charge de l’animal, c’est Gamelles Pleines qui fournit tout le matériel nécessaire comme une laisse, un panier ou de la nourriture. C’est aussi l’association qui prend en charge  l’accompagnement des soins vétérinaire.

Ce service peut être demandé par des travailleurs sociaux ou directement par les bénéficiaires comme Dylan que nous avons pu rencontrer :

 

“ C’est une asso qui est vraiment super parce qu’ils aident vraiment avec les animaux. Financièrement un chien, quand on a pas d’argent, il faut l’emmener chez le véto, faut le nourrir, ça coûte très cher. Mais humainement c’est énorme quand on se retrouve dans ce genre de situation, ça donne un intérêt à la vie. Donc vraiment ce qu’il font c’est génial et ça peut qu’encourager ces personnes là à encore prendre des animaux.”

 

En 2020 le pôle famille d’accueil a accueilli environ 20 bénéficiaires, la plupart des gardes était des chiens mais aussi quelques chats. Cette mission a permis aux bénéficiaires de récupérer leurs animaux dans une situation plus stable.

 

“Cette garde a permis à Dylan de trouver un logement dans Lyon, là où il voulait se rapprocher pour pouvoir travailler. Le fait de garder Oscar ça lui a permis d’aller à des rendez-vous et de faire toutes ses recherches plus facilement puisqu’il savait qu’Oscar était pris en charge et qu’il pouvait le voir autant qu’il le voulait.”

Noémie Famille d’accueil pour le chien de Dylan : Oscar

 

Crédit photo : CCC Média

 

Gamelles Pleines nous a montré une équipe de bénévoles passionnée pendant ces deux temps de rencontre. Leur objectif de passer par le biais de l’animal pour aider les plus démunis est accompli. Les personnes en situation de précarité les reconnaissent et leurs accordent leur confiance afin de se livrer sur les problèmes qu’il.elle.s rencontrent dans leurs quotidiens. De plus, le fait de voir leurs animaux, leurs êtres les plus chers suivis et pris en charge par des personnes investies leur redonnent le sourire et leur permet aussi de se consacrer à eux même pour retrouver une place dans la vie active. 

 

“Moi ce que je ressens le plus c’est le sentiment d’être utile. Parce que les familles d’accueil comme elles permettent aux personnes d’avoir accès à leurs droits de travail de logement, le droit à la santé, aux soins. Je pense que ça fait partie des actions les plus concrètes dans l’aide aux personnes en situation de précarité. Je me sens encore plus utile par le biais des familles d’accueil que par le biais des maraudes. Je pense que les maraudes c’est beaucoup de liens humains, et la famille d’accueil c’est vraiment de l’aide, je trouve qu’on voit l’action de Gamelles Pleines et puis l’air de rien moi je suis toujours en contact avec Dylan, donc ça à aussi créé une amitié derrière, c’est génial de voir les personnes évolués après, avec leurs nouvelles vie. (…) Pour moi ça a été une expérience hyper enrichissante et je souhaite de la vivre à tout le monde. “

Noémie

Crédit photo : CCC Média

 

L’association Lyonnaise de Gamelles Pleines à ouvert depuis peu le pôle famille d’accueil. Si vous avez envie de garder un animal pendant un temps. Que vous avez envie d’aider. N’hésitez pas à les contacter par Facebook, Instagram ou par mail : lyon@gamellespleines.fr, il.elle.s seront ravis de vous compter parmi eux.

 

Clémentine Terrasse, rédactrice pour CCC Média