Erwann Pacaud et l’Easy Listening

Couleur Café Citoyen

présente

Erwann Pacaud et L’Easy Listening

Erwann Pacaud, auteur de « Easy Listening, exotica et autres musiques légères », nous a fait l’honneur de répondre à nos questions pour Les Papiers de CCC Média.

Erwann Pacaud est rédacteur web à Lyon et a également écrit le livre « Easy Listening, exotica et autres musiques légères », paru aux Éditions Le mot et le reste en 2016.

Les débuts

La musique a toujours fait partie de la vie d’Erwann Pacaud. Depuis petit, cette sensibilité musicale l’a accompagné et il s’en est suivi la volonté d’écrire et bien évidemment sur sa passion.

Après avoir fait des études de journalisme à Bordeaux, collaboré avec des fanzines et des magazines de musiques à la fin des années 1990 et au début des années 2000, Erwann s’éloigne pendant quelque temps de ce thème pourtant cher à son cœur. Il réalise pendant quelques années des missions journalistiques plus traditionnelles sans oublier pour autant sa volonté d’écrire sur la musique, mais cette fois-ci avec un projet plus ambitieux : l’écriture d’un livre. 

Un déclic plutôt charmant l’arrête sur ce projet. Il part en Italie pour travailler à la Rai Tre, la troisième chaîne de télévision publique du pays. Il découvre à ce moment des compositeurs de musique de films italiens, le plus connu étant Ennio Morricone qui a collaboré entre autre avec des réalisateurs comme Sergio Leone ou Quentin Tarantino ; mais également d’autres plus de « niche » comme Bruno Nicolai, Piero Piccioni, Alessandro Alessandroni ou encore I Marc 4. Nous vous invitons vivement à aller écouter ces derniers pour égayer vos journées grises de ce début d’année. 

L’ouvrage

« Easy Listening, exotica et autres musiques légères » est une longue introduction retraçant l’histoire du genre musical et ses variantes. L’Easy Listening a accompagné durant des décennies la population américaine dans les activités intérieures (à la maison) mais également extérieures. L’Exotica est l’une de ses variantes permettant de faire voyager les américains comme une carte postale auditive exotique, comme son nom l’indique. 

A cette première partie plutôt historique et de définition du genre, s’ajoute une liste de cent albums représentatifs avec des compositeurs comme Erik Satie, connu pour ces doux morceaux au piano, mais également Eden Ahbez, personnage intéressant, précurseur du courant hippie dans les années soixante, Yma Sumac, « la diva des Andes » avec des sonorités plus hispaniques et dansantes, trompettes et rythmes qui réchauffent nos coeurs. Côté musique Exotica, nous retrouvons Les Baxter qui ne sont autres que les créateurs de ce style. Plus souterrains, on découvre Korla Pandit avec son esthétique aux influences indiennes, Burt Bacharach et sa musique aux accents vintage qui nous emmène dans les sixties. 

L’Easy Listening, c’est quoi ?

« L’Easy listening, est une musique sirupeuse qui fait du bien aux oreilles et au moral. », définit Erwann Pacaud. L’Easy Listening ne choque pas, n’agresse pas, n’interpelle pas, c’est une musique plutôt lisse. Une musique qui nous accompagne en arrière plan que l’on entend plus que l’on écoute. Musique mal-aimée souvent qualifiée de « musique d’ascenseur », avec des notes sucrées et des compositions à première vue faciles mais qui se révèlent complexes.

L’Easy Listening englobe la musique d’ambiance aussi appelée « mood music ». Au départ créée par les maisons de disques pour accompagner les auditeurs tout au long de la journée. L’Easy Listening rassemble les genres comme la space age pop, associée aux compositeurs mexicains et américains de l’ère spatiale des années 1950 et 1960, la Library music, la Strip music, musique de strip-tease ou les torch songs, qui sont des chansons d’amours très sentimentales où le chanteur déplore un amour non partagé ou perdu ou des relations compliquées.

Erwann Pacaud choisit comme exemple d’artiste Eden Ahbez, que l’on a plus tôt énuméré et qualifié de « précurseur du courant hippie ». Ce personnage américain énigmatique avait comme particularité de vivre une vie de bohème en dormant, par exemple, à la belle étoile devant le Mont Rushmore. Il était remarqué par son apparence tout à fait originale pour les années quarante, ayant les cheveux longs et une barbe en pagaille. Niveau musique, il a été connu pour un titre en particulier, « Nature Boy », repris et popularisé à commencer par Nat King Cole et de nombreux autres artistes ensuite, comme Ella Fitzgerald ou encore Nick Cave and the Bad Seeds ou plus récemment encore, AURORA. Ce morceau, pourtant presque autobiographique de la part du compositeur, « There was a boy A very strange enchanted boy […] A little shy and sad of eye But very wise was he » mais auquel chacun peut s’identifier.

La musique fait, en général, partie de notre quotidien, encore plus quand celui-ci n’est pas facile. L’Easy Listening permet également de se détendre, ne pas devenir fou quand tout paraît difficile à surmonter. Une bande-son essentielle pour échapper aux tensions auxquelles nous faisons face et pouvoir se distancier d’une réalité parfois trop anxiogène.

Un autre livre ?

Erwann Pacaud est actuellement en préparation d’un livre sur la musique d’illustration sonore, autrement appelée Library music. Son âge d’or se situe dans les années soixante-dix en France, en Angleterre et en Italie. Vous vous souvenez sans doute de la musique d’une émission qui vous a marqué et que vous adorez chantonner ? Voici ce qu’est la Library music. Prenez comme exemple la musique de l’émission Des Chiffres et des Lettres, composée par Eddy Warner. La Library music accompagne les publicités, les émissions… en somme, elle accompagne des images.

En espérant que cette introduction à l’Easy Listening vous aura donné envie d’en apprendre plus sur le sujet. Vous pouvez retrouver le livre « Easy Listening, exotica et autres musiques légères » partout (mais surtout dans vos librairies indépendantes !).

Eva DucRédactrice pour CCC Média

Partagez l'article