« Le monde professionnel à la rencontre des étudiants ! »

Couleur Café Citoyen

présente

« Le monde professionnel à la rencontre des étudiants ! »

 

Depuis de nombreuses années, Eurexpo, centre de conventions et d’exposition à Chassieu, accueille pour la 24ème édition, « le Mondial des Métiers ». Cette année, nous nous sommes rendu sur place pour découvrir les métiers de demain….

Le monde professionnel vient à la rencontre des étudiants pour la 24e fois

C’est le vendredi 7 février pour la 24e édition, regroupant des centaines de métiers, que toute l’équipe du Petit Club Journalistique de CCC Média est allée à la découverte des exposants du salon. Cette journée était réservée aux étudiants et aux groupes scolaires afin qu’ils puissent imaginer leur futur métier.

Toutes sortes de métiers étaient présentés lors cet événement ; de l’artisanat à la médecine, en passant par l’esthétique, l’automobile ou encore le sport… Nous nous sommes intéressés de plus près aux Compagnons du Devoir.

Crédit photos : Quentin Strousser

Une  formation par le voyage

« Les Compagnons du devoir » et du Tour de France est un centre de formation, nous explique Adam, responsable du site Prévôt, qui accompagne les personnes jeunes et moins jeunes dans leurs projets professionnels. Il est possible de se former à une trentaine de métiers, dans le bâtiment, l’industrie, la boulangerie, ou encore les métiers des matériaux souples (textiles, cuir…). L’accès aux Compagnons peut se faire directement après le collège, après un bac général ou même après une formation du métier dans lequel les personnes souhaitent se perfectionner. Une formation initiale est proposée avec la possibilité de faire un CAP ou un Bac pro en alternance, mais il existe aussi un perfectionnement sur le tour de France. Les Compagnons du Devoir accompagnent également les entreprises et font en sorte de rester à la pointe dans tous les secteurs.

Cette formation a la particularité de former par le voyage, en incitant les élèves à changer d’entreprises et de villes plusieurs fois par an. A chaque changement la personne doit reprendre de zéro, refaire sa place, s’adapter… 

Des journées portes ouvertes sont proposées en mars, les 13 et 14 mars, sur tous les centres de formation de France. 

Quelques stands plus loin nous découvrons « Lauriane » qui nous parle des métiers de demain.

Un avenir renouvelable : l’éolien

Le syndicat Fédération Energie Eolienne (FEE) regroupe une centaine d’entreprises actrices dans le domaine de l’éolien. Lauriane représentante du Syndicat FEE, travaille également dans la conception et la production d’éoliennes, en tant que chef de projet.

Un projet éolien comprend quatre étapes, le développement de projet, la construction du parc éolien, l’exploitation et la maintenance des éoliennes, et le démantèlement du parc. Ces diverses étapes comprennent de nombreux métiers, comme par exemple « chef de projet », « ingénieur » imaginant le parc éolien entouré d’experts sur les vents notamment… Lors de la construction du parc on retrouve un » ingénieur chef de chantier », lui aussi entouré d' »experts » (études des sols, réalisation des plans…), ainsi que des sous-traitants venus pour construire les éoliennes. La maintenance est assurée par des « techniciens » qui surveillent l’état des éoliennes au quotidien.

Aujourd’hui, en France, l’énergie éolienne représente 5% de la consommation d’électricité et plus de 18 000 emplois. A l’avenir, l’objectif au niveau national est ambitieux, il s’agit de doubler la capacité de production d’énergie éolienne d’ici 2028 et d’arriver à plus de 30 000 emplois liés aux énergies renouvelables. Cependant ce domaine présente une ombre au tableau, selon la Fédération environnement durable, les sommes et les structures prévues pour le démantèlement et le recyclage des matériaux éoliens sont largement insuffisantes…

En restant dans le domaine de l’écologie, nous nous sommes tournés vers le stand de l’industrie du carton.

90 000 tonnes de papier par an

« Laurent » Dreveton, directeur d’une papeterie près de Vienne, nous a présenté quelques métiers du domaine, qui reste un domaine de spécialités. Papetier est le métier principal de cette industrie, ce vocable défini les personnes qui exploitent les machines de production du papier de l’usine. De plus nous retrouvons tous les métiers périphériques, principalement  la maintenance, la mécanique, l’électricité, les automatismes et l’informatique industriel…

Pour accéder à ces métiers, il y a des formations très spécialisées telles que Pagora, école internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux située à Grenoble et formant spécialement des ingénieurs papetiers.

L’objectif de cette industrie est de rester attractive, afin de continuer à se développer.

Comme toujours le Mondial des métiers 2020 a attiré de nombreux curieux et intéressés venus découvrir les possibilités d’avenir offertes par le monde professionnel !

Louise Oremus pour CCC Média

Bon visionnage !

Partagez l'article
error3
Tweet 20