La Cité des Arts par le Collectif Hybris 

 

Couleur Café Citoyen

présente

La Cité des Arts par le Collectif Hybris 

 

 

Le collectif Hybris a pour projet de créer une coopérative culturelle, dans la veine des friches artistiques que nous pouvons trouver dans beaucoup d’autres villes du pays, mais qui manque encore à Lyon. Ils adressent pour cela une demande à la mairie de notre ville pour réinvestissement de l’ex-Ecole des Beaux-Arts, située à la Croix-Rousse. 

crédit photo : Eva Duc

Le collectif Hybris 

Tout d’abord, quelques mots sur le collectif derrière ce projet : les membres se définissent comme faisant partie d’un « mouvement de dépassement de la limite », en se basant sur la définition de l’hybris comme étant un synonyme de démesure. La démesure désigne en effet le fait de « désirer plus que ce que la juste mesure du destin du attribue ».  

Ils ont choisi de s’appeler ainsi car le projet artistique est très ambitieux, les membres du collectif sont donc, tels des personnages de tragédies grecques, baignés d’hybris. Ce collectif d’artistes pluridisciplinaires se bat depuis près de huit ans pour avoir le droit de réhabiliter le bâtiment de l’ancienne école des Beaux-Arts de Lyon. 

crédit photo : Eva Duc

Un lieu d’art et de solidarité réinventé 

Il s’agit pour leur projet d’investissement du bâtiment de l’ex-ENBA de créer bien plus qu’un simple lieu de résidence artistique. Ils cherchent à s’inscrire dans le mouvement des Nouveaux Territoires de l’Art (des lieux comme la Friche de la Belle de Mai à Marseille, les Ateliers du Vent à Renne, la Ferblanterie à Lille sont des exemples de Nouveaux Territoires de l’Art). Tout comme leurs confrères, ils veulent investir un bâtiment urbain pour le reconvertir en un lieu où art et social se confondent. 

S’ils pouvaient occuper le bâtiment des anciens Beaux-Arts, ils se trouveraient au coeur de la Croix-Rousse, ce quartier étant lui-même le coeur névralgique de Lyon, où l’âme toujours populaire et innovante si spécifique à ce quartier, bien qu’étant en train de mourir, peut toujours se faire sentir. Pouvoir faire partie de l’histoire de la Croix-Rousse et créer un lieu d’art unique à Lyon serait pour le collectif Hybris une manière de créer une ôde à l’histoire de ce beau quartier. 

Le fond de leur projet est non seulement d’investir un local, de le faire vivre en y créant des espaces de travail, de recherche et d’échange, mais également à terme de créer un lieu dynamique qui donnerait envie aux Croix-Roussien de se réapproprier, tels des habitants-artistes, leur environnement de vie et d’y créer tout ce qu’ils souhaitent.  Après-tout, le travail ensemble et la solidarité sont les maîtres-mots du projet ! 

Il y aurait donc dans leur rêve un brin utopiste, mais tout de même réalisable, des résidences d’artistes, une cantine à prix libre, des salles en libre accès pour les habitants et associations du quartier, du troc de connaissance, et des activités éducatives et de loisir. Toutes ces activités pourraient être mises en place dès l’investissement du lieu par les membres du collectif. 

crédits : Collectif Hybris

Un ambitieux projet de réaménagement 

Dans un second temps, Hybris envisage un réaménagement et une reconstruction de tout le site. Ce réaménagement s’articulerait sur leur idée d’utiliser le bâtiment pour relier la ville secrète et la ville paysage. 

La ville secrète correspond à la Croix-Rousse et à toutes les initiatives qui y fleurissent dans l’embrasure ombragée de ses murs. Tous ces projets pourraient prendre d’autant plus de vie s’ils avaient un lieu pour s’épanouir, et c’est ce que propose la Cité des Arts. 

La ville paysage est quant à elle la ville vue comme étant un lieu d’architecture unique : le collectif aimerait rénover le bâtiment en prenant ce point en compte, pour que la modernisation du lieu s’inscrive dans la logique architecturale environnante. De plus, commodément nichée au flanc de colline, le bâtiment permet d’observer la ville paysage qu’est Lyon depuis les hauteurs Croix-Roussiennes, le lieu étant donc parfait pour concrétiser leur ambition.

crédits : Collectif Hybris

Dans la pratique, le collectif imagine construire une coursive qui enlacerait le bâtiment, de la rue à la toiture, permettant de créer un couloir entre l’extérieur et l’intérieur. Cette coursive, démarrant de la rue, serait une invitation pour le promeneur à entrer et découvrir cette Cité des Arts. A l’intérieur, l’espace serait agencé en plan libre, permettant à tout le monde de se côtoyer sans créer de barrières ou hiérarchiser l’espace. 

Nous l’avons dit, cela fait des années que le collectif Hybris se bat pour avoir les droits de réhabiliter ce bâtiment ; ce combat acharné montre leur motivation et leur ambition. Ce projet a pour intérêt d’être unique à Lyon, nous espérons donc qu’il se réalisera, dans l’enceinte de l’ancien bâtiment des Beaux-Arts, ou ailleurs ! 

 

Noémie Keller, rédactrice pour CCC Média