Le Bal des Ardents, la librairie de quartier pas comme les autres !

 

Couleur Café Citoyen 

présente 

Le Bal des Ardents, la librairie de quartier pas comme les autres !

 

Partons aujourd’hui à la découverte d’une librairie pas comme les autres : Le Bal des Ardents. Lovée en plein cœur de la presqu’île, cet îlot de sérénité transpire le vieux bois et l’encre fraîche. Quelques mots sur cette librairie atypique où l’amour du livre prévaut sur le business.

 

Connue pour son arche de livres magistrale qui accueille le visiteur en guise d’entrée de ce lieu si unique, l’on entre au Bal des Ardents tout comme Alice tombe dans le trou vers le Pays des Merveilles. A peine le pas de porte franchi, l’espace-temps semble être complètement chamboulé, et l’on se retrouve entouré-e de milliers de livres. Tous soigneusement rangés par ordre de catégorie, pourtant, disposés sur des étagères en bois du sol au plafond, ils donnent envie de fouiller tous les recoins du lieu, comme si nous venions de découvrir une bibliothèque abandonnée depuis des décennies. 

Un libraire passionné 

Il ne s’agit pas pour autant d’une bibliothèque d’antiquaire, bien qu’elle en donne l’impression. La librairie est fervente militaire de la lecture choisie, montrant la passion de son gérant pour la littérature. Francis Chapuis-Déservil est le fondateur et directeur du Bal, qu’il a ouvert il y a de ça une vingtaine d’années. Lecteur boulimique et « rat de librairie » de son propre aveu, ancien éditeur en outre, il a eu l’opportunité de devenir libraire. Une opportunité qu’il n’a pas ratée et saisie en plein vol. 

Ayant hérité d’une libraire d’érotique, il s’est battu pendant des années pour créer le lieu dont il rêvait. Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que ce rêve est bel et bien devenu réalité : le Bal des Ardents est devenue une librairie chaleureuse, donnant envie de musarder, de se laisser porter pour découvrir des perles parmi les nombreux livres dont regorgent les rayons. 

Défenseur de la littérature avant un grand L, Francis a créé une librairie de fonds : c’est-à-dire qu’il possède tous les livres qu’il a en stock. Il est donc important pour lui de choisir ses livres avec amour, et de défendre les ouvrages qui lui plaisent même s’ils ne sont pas ceux qui se vendent le plus. Il collabore également avec de nombreux éditeurs de la région, fier de pouvoir mettre en avant une littérature locale et d’aider à faire émerger de nouvelles plumes. 

Une librairie d’érotique 

Le Bal des Ardents était, nous l’avons dit, à l’origine une librairie d’érotique. Il ne s’agissait pas alors de créer un lieu pervers, décadent ou anti-système, mais bien de mettre en avant une littérature du corps et du désir (thèmes qui par ailleurs sont loins d’être rare en littérature), également une littérature du questionnement et de la réflexion autour de la sexualité. 

Ce fonds érotique est toujours disponible, il reste assez rare d’en trouver un aussi fourni tant l’erotisme est d’habitude un sujet tabou. Le Bal peut se targuer d’être une des rares librairies de la métropole à disposer d’une telle sélection, pour le bonheur des intéressés. Elle est maintenant une librairie généraliste, il est donc possible de trouver des ouvrages dans des genres aussi variés que la psychologie, la poésie, les romans, en français ou non, les BDs et mangas, et la littérature érotique donc. De quoi ravir tout un chacun ! 

Une librairie de quartier 

Le Bal des Ardents est devenue avec les années une librairie de référence du centre-Lyon, qui a ses nombreux habitués. Librairie de quartier, elle a à cœur de tisser des liens avec les habitants, en continuant de proposer les livres les plus demandés par sa clientèle, tout en cherchant également à faire vivre la vie littéraire en son sein. 

En effet, hors pandémie mondiale, la librairie organise des activités hebdomadaires, le plus souvent des rencontres auteurs-trices/lecteurs-trices. Pouvant accueillir jusqu’à 70 personnes, elle est un lieu idéal pour des séances de dédicaces, et autres conférences, soirées-débat, etc… 

Nous vous invitons donc à découvrir cette librairie si vous ne la connaissez pas encore : elle vous offrira à minima une curieuse découverte, si elle ne vous fait pas complètement tomber sous son charme en vous donnant l’envie de tout acheter. Le Bal des Ardents n’est pas votre commune Fnac, mais bien un lieu pour les passionnés, où vous saurez trouver ce que vous cherchez ou être éclairé-e par les conseils des vendeurs si vous ne savez pas ce que vous cherchez. Un lieu agréable, une large et unique sélection de livres, les mêmes prix que partout ailleurs, pourquoi aller en grande-surface quand on a la chance d’accéder à un tel lieu en plein centre-ville, nous vous le demandons ? 

Noémie Keller et Eva Duc, rédactrices pour CCC Média 

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube