Didier Aumignon, l’artiste spirituel !

 

Couleur Café Citoyen

présente

Didier Aumignon, l’artiste spirituel !

CCC Média a eu le plaisir de correspondre avec Didier Aumignon, artiste peintre. Depuis son atelier au sud de Lyon, l’artiste nous a accordé une interview écrite. Découvrez avec nous cet amoureux de la biodiversité et des expériences en tous genres.

DidAUM le “couleur de Couleurs”

Didier Aumignon ou DidAUM le « couleur de Couleurs » pour son nom d’artiste. L’artiste est très proche de la culture hindouiste. Même s’il se revendique non religieux, il admet tout de même adorer Krishna, divinité centrale de la religion hindouiste. Il dédie toutes ses œuvres à la première femme, et la plus chérie de Krishna, Râdhâ. Et l’artiste pousse sa dédication à cette culture même dans son nom d’artiste puisque que l’AUM est l’un des symboles les plus sacrés de l’hindouisme, utilisé dans les mantras hindous. Il représente les quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu.

Crédit photos : Didier Aumignon

Une danse perpétuelle

Les tableaux de Didier Aumignon sont assez caractéristiques dans leur genre. Le peintre les définit même de « phénoménale ».

Leur particularité ? Des coulées de peinture sur toile en « étirant mes couleurs dans une « danse gravitationnelle” », comme pour leur donner un mouvement perpétuel.

De cette technique se dégage une « finesse et des matières exceptionnelles ». En effet, les tableaux de Didier sont presque en trois dimensions, les coulures formant des petits reliefs. Les tableaux sont énigmatiques, des paysages fantomatiques que l’on pourrait voir, dissimulés derrière une vitre par un temps de pluie. Et sans hésitation, quand nous voulons savoir quelles sont les inspirations de Didier, il nous répond : « La Nature, la Nature et la Nature. »

Mais une autre de ses passions est la musique : il compare la musique de Jimi Hendrix, dont il est fan, à sa peinture.

Crédit photos : Didier Aumignon

Les prémices

C’est au gré des expérimentations de plusieurs styles que le peintre a su trouver le sien. Vers 30 ans, Didier a acheté une boîte de tubes d’aquarelle pour essayer de traiter l’Histoire de manière académique en suivant une méthode bien précise. Il ne s’est pas du tout retrouvé dans cette pratique mais pour autant les aléas de l’aquarelle l’ont intéressé. Ce sont les diffusions de la peinture et de l’eau sur le papier qui l’ont au départ inspiré. Il raconte :

« je décidais de finir mes gobelets de couleurs en les projetant sur les feuilles détrempées, j’étais sidéré par les « paréidolies » que cela suggérait et les effets de nature qui en résultent en séchant. Ma copine est rentrée elle a fait Waooow !!! et voilà, 35 ans que ça dure… »

Crédit photos : Didier Aumignon

Une technique singulière

La peinture de DidAUM est instinctive, la magie s’opère en quelques secondes avec un « unique mouvement contrôlé ».

L’artiste parle d’étirement de la peinture, il explique : 

« Mes tableaux respirent la Liberté, je ne veux plus souiller d’aucune prétention cette virginité du premier jet. Je ne ferais qu’écraser quoi que ce soit des subtilités révélées, aucun pinceau ne peux rivaliser de grâce et de finesse avec ma façon d’étirer la peinture par elle-même. »

Cette envie est partie d’un ras-le-bol de l’indifférence du public envers l’essence même de ce que l’artiste souhaite montrer dans ses tableaux.

Il se met alors « à souligner ce que je voyais pour attirer leur regard ».

Aujourd’hui, l’envie de faire reconnaître sa peinture est toujours présente mais il se donne plus le droit d’omettre le public et de se concentrer plutôt sur le phénomène créé.

Nous espérons que vous aurez fait une belle découverte aujourd’hui avec cette initiation au travail de DidAUM. N’hésitez pas à aller visiter son site internet ou à lui envoyer un message via son mail.

Peut-être même que certaines de ses œuvres auront fait tomber amoureux certains qui se verront peut-être futur acquéreur d’un de ces tableaux.

En attendant, « Aum Shanti !!! » (Traduction : « Paix ! »)

Eva Duc, Rédactrice pour CCC Média