Une semaine de rap à la MJC des Rancy

Couleur Café Citoyen

présente

En co-production avec le Lyon Bondy Blog

Une semaine de rap à la MJC des Rancy  

A la MJC des Rancy, dans le 3ème arrondissement, un stage de rap a été organisé par Virgile Blanc sur la semaine du 8 au 12 février. Un projet invitant les jeunes de 14 à 17 ans à participer à une activité en rapport avec ce qu’ils aiment tout en donnant de la visibilité et de l’attractivité à l’espace jeune. 

Pendant cette semaine d’immersion, ce sont 5 à 6 jeunes qui se sont retrouvés tous les jours afin de composer une musique de rap à la fin de leur semaine. Cette activité permet aux jeunes de 14 à 17 ans de se fondre dans l’univers de la musique et plus particulièrement du rap. Un beatmaker était présent au contact des jeunes, en leur proposant différentes instrumentales qu’il a composé et qu’ils ont fini par choisir, afin de mettre en lien l’écriture et le son. Ces jeunes sont encadrés par la MJC des Rancy et par Virgile, qui organise ce projet dans le cadre de son BPJeps (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) afin de le valider : « J’ai fait intervenir des amis à moi pour donner des conseils aux jeunes sur le rap », explique Virgile. 

Un projet qui laisse carte blanche à Virgile, qui travaille en alternance dans cette MJC avec les difficultés liées à la crise sanitaire. « J’ai décidé entièrement du projet que j’ai voulu créer, mais j’ai dû m’adapter au mieux pour faire un projet avec un coût très faible voir de zéro car avec la crise sanitaire, on a pas énormément de moyens. » 

Redonner de la visibilité et de l’attractivité aux MJC 

L’objectif principal de Virgile est « d’unir des jeunes de cette tranche d’âge sur un projet en commun. Nous avons très peu de jeunes de 14/17 ans en général à la MJC sauf quand on propose des activités de consommation comme des goûters ou des dégustations… Je voulais montrer qu’avec l’espace jeune, on peut monter des projets de qualité et qui ne sont pas juste pour les «  enfants » comme pourraient dire certains. C’est pourquoi j’ai créé ce projet rap, parce que je sais que c’est d’actualité et qu’il y a énormément de jeunes qui rappent. En utilisant notre studio de la MJC, ça ne peut qu’être mieux pour eux. », explique-t il. « On n’est pas habitué à ce studio, car on a pas l’habitude d’enregistrer dans les mêmes conditions. Le studio qu’on a à disposition, c’est un meilleur studio donc on est dans de meilleures conditions et c’est super», explique Ryad, 16 ans, qui participe au projet en tant que rappeur. 

Crédit photo : LBB / CCC Média

Des jeunes motivés 

La sélection des jeunes n’est pas passée par une quelconque audition, mais avait comme seuls critères l’envie et la détermination. « Mon objectif était de les recruter dans la rue », indique Virgile, tandis qu’un autre animateur jeunesse de la MJC organise un temps d’échange rap les jeudi de 15h à 18h. Les jeunes peuvent y venir avec leur texte rapper devant un micro et échanger avec les autres. C’est là-bas que Virgile a pu recruter ces jeunes rappeurs. Une façon de lancer leur carrière dans la musique : « On va continuer à rapper ensemble, on veut montrer notre talent, et si ça marche pas, on va continuer à faire de la musique car c’est ce qu’on aime avant tout », explique Ryad. 

Un projet qui permet aux jeunes de s’initier au monde du rap en créant leur propre son, avec leur propre texte. Mais aussi apporter de la visibilité et de l’attractivité aux MJC. Un clip est même prévu, tourné entièrement par Virgile, passionné par la photo et par la vidéo.

Marine Farnole, rédactrice pour le Lyon Bondy Blog

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube