Reg’Art #1 : Augustin Discart, un artiste inspiré et inspirant

 

Couleur Café Citoyen 

présente

Reg’Art #1 : Augustin Discart, un artiste inspiré et inspirant

 

Pour la première édition du nouveau module Reg’Art, nous avons eu le plaisir de recevoir Augustin Discart. Tout droit venant de son petit village de Charnay, nous avons pu discuter de son travail artistique.

Artiste prédestiné

Augustin peint et dessine sur toile, souvent entouré de ses chats mais parfois aussi d’autres artistes avec lesquels il collabore. Il fait partie du collectif d’artistes lyonnais OMART. Une chose attractive pour un artiste car cela permet de réaliser des expositions collectives et parfois travailler à plusieurs.

Augustin a depuis petit eu une prédisposition pour l’art. Il préférait les dessins aux chiffres, et le cadre familiale le poussait vers le monde de la création artistique. Avec une mère passionnée d’art et un grand frère peintre, qu’il a souvent vu comme un modèle à surpasser, Augustin était prédestiné.

Il a commencé sa formation dans l’ébénisterie, ce qui lui a ensuite permis d’être autonome au niveau de ses châssis. Pour autant, notre artiste n’a jamais vraiment apprécié la peinture sur bois, se retrouvant davantage sur la peinture sur toile qui se prête mieux à son travail.

Crédit : Augustin Discart

Le vivant VS l’inerte

Le travail d’Augustin peut nous faire penser aux travaux des réalistes et des fauvistes. En effet, dans sa série de peinture « Versus », il souhaite mettre en avant ce qui est vivant – par exemple, les visages des personnages, les corps – par une technique réaliste avec beaucoup de détails et de précision à la peinture à l’huile. Les objets non vivants, pour créer un contraste et mettre encore plus en valeur le vivant, sont dessinés de manière rapide, naïve avec beaucoup de couleur à l’acrylique. 

Crédit : Augustin Discart

Un message écologique

Augustin s’inspire de multiples éléments qui l’entourent. Le spirituel est un aspect très important dans sa famille, ce qui l’amène à être très observateur du monde du vivant, de la création de la vie qu’il trouve « incroyable ». De part cette curiosité, même de cette aspiration, ses œuvres délivrent un message écologique, une invitation à prendre le temps d’observer et à se rendre compte que « l’être humain ne fait pas grand chose ».

Ses influences viennent également des films, des jeux vidéos, où un rien, un détail, peut évoquer chez lui un élément d’une peinture.

Crédit : Augustin Discart

Entre aujourd’hui et demain

Avec l’arrivée du COVID-19 et de tout ce que cela a pu amener, ou plutôt enlever, pas mal d’expositions ont été annulées. Le bouche à oreille a pu sauver l’artiste qui a pu trouver quelques « filons » pour continuer à vivre. 

Augustin s’est également tourné vers une passion qu’il avait en parallèle : la bande dessinée. Pas encore édités, ses scénarios et dessins sont en cours d’approfondissement.

Soutenons nos artistes, pour lesquels, cette période n’est guère la plus facile. Nous vous recommandons de commencer par Augustin Discart, qui saura ajouter de la couleur dans votre vie.

 

Eva Duc, Rédactrice pour CCC Média