🍀 ARTI’STORY # 4 : AurĂ©lie De Foresta !

Couleur Café Citoyen

présente

🍀 AurĂ©lie De Foresta : ARTI’STORY # 4 ! 🍀

 

Une artiste pluridisciplinaire

AurĂ©lie De Foresta est une artiste d’art vivant. Elle danse, chante, joue, fait de l’impro et de la crĂ©ation spontanĂ©e, mais pas que… On ne pourrait la dĂ©crire en un mĂ©tier, c’est une artiste polyvalente, Ă  la fois comĂ©dienne, metteuse en scène, danseuse de Pole Dance et femme engagĂ©e…

De plus, l’artiste est trilingue, d’origine polonaise, elle parle français, anglais et polonais. EntourĂ©e de plusieurs cultures, elle utilise tous ces Ă©lĂ©ments lorsqu’elle se produit sur scène.

Le nom de scène d’AurĂ©lie prend Ă©galement son origine dans ses racines. Elle a choisi « SĹ‚awa ». Ce nom signifie « la gloire » en polonais et illustre parfaitement son envie de monter sur scène, la recherche de cĂ©lĂ©britĂ© et l’approbation du public. Elle est aussi connue sous le nom de « La Poleuse Polonaise », en rĂ©fĂ©rence Ă  sa pratique de la Pole Dance.

Crédit Photo Phillipe Lenain

Des spectacles divers

Aurélie réalise de nombreux spectacles et représentations.

En solo, elle est alors seule sur scène et tourne ses spectacles autour de la Pologne, de la culture de ce pays dont elle est imprégnée grâce à sa mère.

En tant que MaĂ®tresse de CĂ©rĂ©monie, au cabaret « La Salve », elle est entourĂ©e d’artistes burlesques, d’artistes rĂ©alisant des numĂ©ros « d’effeuillage« , mais aussi accompagnĂ©e de la scène « Drag King » et « Drag Queen ». Le cabaret est un lieu pluridisciplinaire,  AurĂ©lie l’anime rĂ©gulièrement et elle y joue parfois.

Crédit Photo : Victoria Coloma

Une femme engagée

Avec le laboratoire LACSE (Laboratoire d’Artistes CrĂ©ateurs, Sympathiques et EngagĂ©s), elle se rend dans des Ă©tablissements scolaires, des prisons, des associations. Les rĂ©alisations qui ressortent de ces stages, ses collaborations avec l’association, portent sur des sujets de sociĂ©tĂ©,  dĂ©veloppant ainsi un art engagĂ© et solidaire, sur des thĂ©matiques sociales.

Pourquoi avoir choisi Lyon ?

Lyon est la ville natale d‘AurĂ©lie, c’est une ville qu’elle connaĂ®t, qu’elle aime, oĂą elle a souhaitĂ© s’installer pour dĂ©velopper son art. Elle veut voir sa ville Ă©voluer par le biais de l’art qu’elle dĂ©fend, un art alternatif, solidaire, dĂ©fendant les communautĂ©s, les minoritĂ©s, la sexualitĂ© alternative…

Des projets pour le confinement et l’avenir

Le confinement reste une pĂ©riode compliquĂ©e pour les artistes, qui ne peuvent ni se produire sur scène, ni avoir une rĂ©elle interaction avec le public. MalgrĂ© tout, ce contexte a permis d’engendrer une avalanche de contenus plus riches et variĂ©s les uns que les autres, sur les rĂ©seaux sociaux.

Au dĂ©but du confinement, le 20 mars, AurĂ©lie avec « La Salve » devait jouer une pièce. La compagnie a donc pris la dĂ©cision de faire la pièce durant un live. Cette expĂ©rience s’est avĂ©rĂ©e très intĂ©ressante, mais Ă©puisante pour tout le monde.

La compagnie a dĂ©cidĂ© de crĂ©er une vidĂ©o d’une heure prĂ©sentant un grand nombre de numĂ©ros. Ainsi, chacun fait son numĂ©ro chez lui en se filmant et tous les numĂ©ros sont, ensuite, regroupĂ©s dans un film.

Ils espèrent que le public sera au rendez-vous ! Cet événement aura lieu le 8 mai, et il a été appelé « La Salve chez toi ».

Crédit Photo : Robin Recous/Florine Vialle

L’après confinement reste compliquĂ© et flou. Dans les salles de spectacles, des files d’attentes se sont crĂ©Ă©es en vue des prochains Ă©vĂ©nements. En effet, les reprĂ©sentations programmĂ©es ces derniers temps, se retrouvent reprogrammĂ©es pour plus tard,  il est donc difficile de savoir quand les salles seront libres.

AurĂ©lie accepte le fait qu’elle ne peut pour le moment se projeter, elle continue a rĂ©flĂ©chir Ă  des projets pour l’avenir !

Louise Oremus pour CCC MĂ©dia

Crédit photo mise en avant : Robin Recous / Florine Vialle

Partagez l'article