« Ouvrons l’œil ! » : Entretien avec Karim Kal !

Couleur Café Citoyen

présente

« Ouvrons l’Œil ! »

 

L’équipe journalistique de Couleur Café Citoyen s’est rendue à la MJC de Villeurbanne à l’occasion de l’événement « Ouvrons l’Oeil », une série de conférences sur l’usage des images d’archives. 

Vivant aujourd’hui dans un monde submergé d’images, nous les voyons sans même prendre le temps de les regarder ni de les comprendre. Partant de ce postulat, la MJC de Villeurbanne a décidé d’organiser l’événement « Ouvrons l’Œil ». On y retrouve des ateliers et des conférences auxquels nous pouvons assister, sur la critique et l’analyse d’images…

Nous avons rencontré Karim KAL, artiste plasticien & enseignant à l’école de photographie et d’images contemporaines BLOO, implantée dans le 4ème arrondissement de Lyon.

Karim KAL nous parle notamment de l’influence de l’image d’archives sur le rapport au passé,  l’importance d’expliquer « l’Image » ; pour lui  l’image est « autant un outil de connaissance désintéressé qu’un outil de contrôle des opinions et des populations. »

La première partie de la conférence concerne l’histoire de l’image, plus particulièrement des images d’archives. Karim Kal s’appuie sur plusieurs photographes renommés, à l’origine d’avancement judiciaire comme Alphonse Bertillon créateur de l’anthropométrie judiciaire, ou pour l’avancement du travail de photographie de portrait, avec les œuvres de portraits serrés chez August Sander ou bien encore avec le célèbre Albert Kahn qui chercha à « conserver la mémoire du monde » grâce à ses autochromes, photographies en couleurs sur plaque de verre.
La seconde partie explique certaines images d’archives utilisées parfois pour du collage que ce soit pour aider à illustrer des images contemporaines ou non.

Karim Kal conclue la conférence par l’impact et la puissance de la photographie, contemporaine ou ancienne. L’artiste plasticien prend appui sur le scandale de la prison d’Abou Ghraïb qui éclata au début des années 2000. Cette histoire a justement fait réagir sur la conséquence de l’image sur la réalité, à une époque où l’interprétation de l’image prend un tournant décisif avec l’arrivée du numérique…   

Guillaume Mohier pour CCC Média

Groupe de villageois, Qalat-e Guilzaï, Afghanistan, 25 août 1928, (Autochrome, 9 x 12 cm), Frédéric Gadmer, Département des Hauts-de-Seine, musée Albert-Kahn, Archives de la Planète, A 57 985                                      

Vous pouvez retrouver les informations concernant la prochaine conférence de                                                    « Ouvrons L’œil » le 16 Mai ici : mjc-villeurbanne.org

Crédit photos : Albert Kahn/Alphonse Guilleton