Terres à lier – Abécédaire d’une itinérance !

Couleur Café Citoyen 

Présente

Terres à lier – Abécédaire d’une itinérance !


 

CCC Média est allé à la rencontre d’Emmanuelle Berger, une voyageuse auto-stoppeuse qui a choisi de nous partager son  périple par le biais d’anecdotes sous forme d’abécédaire dans son podcast : Terres à lier – Abécédaire d’une itinérance.

 

Crédit illustration : Jonas Verhaeghe

Emmanuelle a 28 ans. Elle a toujours vécu à Lyon. Orthophoniste de profession, elle rêve de voyages depuis plusieurs années. Une envie de voyager autrement, en utilisant d’autres alternatives que celle du voyage par avion. Un rêve qui lui a pris plusieurs années de préparation. Elle décide donc de découvrir l’Asie en passant par le continent européen en stop, en bus, ou bien en train. L’idée est de tracer des lignes en passant par tous les points, sans passer d’étapes sur son itinéraire. C’est donc un voyage par voie terrestre qui voit le jour.

« J’avais un petit peu envie d’éviter l’avion aussi et de trouver d’autres manières de voyager. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi, mais j’avais envie de tracer des lignes. De faire vraiment des itinéraires et de passer par tous les points sans sauter des étapes comme c’est le cas quand on prend l’avion. Associé à ça il y avait une envie chez moi de découvrir l’Asie et pour ça de traverser le continent Européen et de me rendre en Asie soit en bus, en auto stop ou en train.” 

 

Crédit photo : CCC Média

Organisation

Emmanuelle se lance dans un périple de 6 mois, accompagnée d’une amie. Les moyens de locomotion utilisés les obligent à voyager léger, leurs valises évolue selon les saisons et les températures du pays dans lequel elles se trouvent. Elles achètent ce dont elles ont besoin sur place et donnent les affaires qui ne leur servent plus. Le voyage en stop n’étant pas précis sur les dates et horaires d’arrivée, elles prévoient leurs hébergements de semaine en semaine. L’idée d’un tel voyage est de se laisser le temps et de se faire surprendre par les opportunités et les rencontres. 

Le départ se fait à Lyon, leur ville d’origine, elles partent en stop jusqu’à Saint-Pétersbourg, ce qui leur prendra 3 semaines. Ensuite, elles continuent leur route en Russie par le transsibérien d’Est en Ouest pendant 1 mois. De là s’enchaîne 1 mois de train pour atterrir en Mongolie et 15 jours de train pour rejoindre la Chine. C’est ici qu’Emmanuelle fait une entorse à sa règle, et se rend au Népal en avion et du Népal au Vietnam en avion aussi. Effectivement, avec les réglementations d’entrées dans le pays, ainsi que les montagnes grandioses du Népal, il est trop compliqué de s’y rendre par un autre moyen. Elle reprend le stop au nord du Vietnam pour se rendre au Sud à la frontière cambodgienne, et ce, pendant 10 jours. Le voyage se termine au Laos où Emmanuelle passera un mois dans ce magnifique pays.

 

Crédit photo : CCC Média

Un podcast animé par des mots

Comme nous l’avons dit, Emmanuelle est orthophoniste. C’est sûrement sa formation qui l’a amenée à créer un podcast proche des lettres et des mots. Naît un abécédaire.

Lors de son voyage, Emmanuelle prend l’habitude de noter des mots clefs sur lesquels elle veut prendre le temps de raconter ce qu’elle vit. 

 “ Terre à lier parce que si l’on qu’on considère qu’un voyage est un itinéraire et si on considère qu’un itinéraire est une ligne, qu’une ligne est considérée de plein de points, alors est-ce qu’un voyage finalement ce ne serait pas relier tous ces points pour se faire chacun son propre itinéraire.“

Crédit photo : CCC Média

Ce podcast raconte des anecdotes sur les conducteurs et les moyens de transport notés tout au long de l’aventure par exemple. Emmanuelle choisit de mettre une double lecture à son œuvre. Il y a une invitation de l’auditeur à se questionner, qu’est ce que le voyage ? Pourquoi part-on loin ? Qu’est que l’espace et le temps?  Qu’est-ce que l’on cherche à transmettre par son émerveillement ?

“Quand j’étais en voyage, j’ai eu l’idée de le faire sous forme d’abécédaire. […] Peut-être parce que ça perturbe un peu l’ordre attendu, à savoir l’ordre chronologique, l’ordre logique qui voudrait qu’on décrit son voyage du point A au point Z en racontant sagement toutes les étapes. Du coup j’ai voulu un peu briser ça et le faire sous une forme un peu originale pour qu’on s’y perde un petit peu.”

 

Crédit photo : CCC Média

Emmanuelle fait le vœu d’écrire un livre sur ce qu’elle a pu vivre pendant ces 6 mois de voyage, mais en attendant elle a choisi le format de podcast, ou plutôt de capsule audio, puisque celles-ci ont une forme assez courte. 

L’abécédaire regroupe 26 textes, comme les 26 lettres de l’alphabet. Elle veut recréer toute l’atmosphère des anecdotes vécues au moment du voyage, en passant par la musique, les bruitages etc… 

Pour le visuel, c’est son ami Jonas Verhaeghe qui a réalisé les illustrations, celles-ci ressemblent aux illustrations pour enfants où l’on doit tracer des lignes de point en point pour obtenir le dessin final, laissant à l’auditeur la possibilité de compléter l’itinéraire.

Crédit photo : CCC Média

Les podcasts Terres à lier – Abécédaire d’une itinérance d’Emmanuelle Berger sont diffusés depuis janvier 2021. Si vous avez envie de voyage, d’une voix douce et d’anecdotes en tout genre vous pouvez retrouver les podcast sur Viméo, Spotify, google podcast et toutes les autres plateformes de podcast. 

Un petit avant goût ?

“ Figurez-vous que c’est 75% d’hommes qui nous ont pris en stop, la plupart étaient sur la route pour aller au travail ou en revenir, ou en voyage d’affaires. On a aussi des anecdotes où l’on s’est fait prendre en tuk tuk, mais en Allemagne. Ce qui est quand même assez peu commun. En Asie on a fait du stop à bord d’une charrette tirée par un scooter.”

Pour suivre l’actualité d’Emmanuelle Berger et de ses voyages, retrouvez là sur Facebook et Instagram : Terres à lier – Abécédaire d’une itinérance.

Clémentine Terrasse, rédactrice pour CCC Media

 

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube