» Les jardins Vol’terre « 

Couleur Café Citoyen

présente

« Les jardins Vol’terre »

Entre la rue Voltaire et la rue Chaponnay à Lyon 3ème, nous remarquons deux espaces extérieurs fermés, habités par de la végétation luxuriante. Notre équipe s’est interrogée sur l’origine de ces lieux… Cela nous a amené à rencontrer Nicolas Pigeon, adhérent de l’association Vol’terre/Part Dieu, un des organisateurs de ces jardins partagés.

 

crédit photo : CCC Média

L’histoire du Lieu

Nicolas a intégré l’association, il y a bientôt 4 ans en s’installant dans le quartier. L’association existe depuis presque 8 ans et a été fondée par les membres du conseil du quartier. L’idée de base était de mettre à disposition des composteurs aux habitants des immeubles de la rue Voltaire. Les premiers ont été installés en 2013 à côté du stade et depuis 2015, il sont utilisés très régulièrement.

En 2018, ils ont également réquisitionné le square en face des composteurs pour commencer à jardiner avec les habitants du quartier. Ils ont pu avoir des subventions pour faire des travaux comme par exemple l’achat d’une serre pour les plantes.

 

crédit photo : CCC Média

Un lieu de rencontre et d’échanges

Ils sont une vingtaine à venir jardiner régulièrement ici. Quand il y a des activités, les portes restent ouvertes pour que des voisins puissent s’ajouter à l’évènement ce qui est très positif à la vie du quartier. Depuis que les jardins sont en lien avec la Maison pour tous des Rancy, des ateliers sont organisés pour les plus jeunes afin qu’ils puissent découvrir le jardinage.

Placé à côté d’un stade de basket, les jeunes du quartier s’intéressent également à l’évolution des jardins. Ce qui est très bénéfique pour la compréhension entre les générations selon Nicolas.

Certaines personnes viennent pour s’initier au jardinage, d’autres pour s’occuper de l’animation. L’échange est très riche entre les personnes !

Nicolas a participé à l’élaboration des structures pour les plantes comme la pergola en glycine ou encore la construction d’une tour de plantes aromatiques faites en pierres venues du Beaujolais.

Nicolas est très manuel, en faisant des plans, des dessins du lieu et en étant actif sur le terrain, il a grandement participé à l’évolution du lieu. La croissance des plantes est assez exceptionnelle depuis ces dernières années.

crédit photo : CCC Média

Les aspects positifs d’une telle initiative

En plus d’une bonne cohabitation très hétéroclite sous le signe de la sympathie et du travail bien fait, ce lieux est également positif dans pleins d’autres aspects.

On peut relever le fait de favoriser une culture locale et raisonnée, de faire découvrir les fruits et les légumes de saison pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de manger des produits sains et naturels. Le lieux apporte aussi une certaine fraîcheur l’été avec les murs végétaux en plus d’une isolation phonique pour les bâtiments accolé aux jardins.

De plus, visuellement les jardins apportent une belle végétation et une harmonie dans ce quartier qui était à la base très bétonné.

Il y aussi les récoltes du jardin, fruits du travail de groupe bien mérité ! Le partage des récoltes se fait équitablement entre tous les jardiniers même si la production n’est pas la priorité de l’association.

crédit photo : CCC Média

Pleins de projets pour l’avenir

D’ici quelques années, Nicolas Pigeon espère que l’association prendra davantage d’ampleur. Nicolas a comme projet la végétalisation de la Maison pour tous des Rancy qui se fera très prochainement. Il est ouvert à tout projets en lien avec la végétalisation des espaces urbains.

Selon lui, les façades d’immeubles sont des surfaces avec un grand potentiel non utilisées. Il aimerait végétalisé au maximum les bâtiments Lyonnais pour répondre au problème de pollution sonore et d’isolation thermique qu’il serait résolu par des mur végétaux. De plus, ces derniers pourraient également leur donner une récolte, s’ils s’agit de plantes telles que des tomates cerises ou des kiwi, ce qui est non négligeable !

crédit photo : CCC Média

En bref, les adhérents débordent de projets de ce type pour rendre la ville de Lyon plus résiliente et pour trouver des solutions simples et bonnes autant pour nous que pour la planète. Si vous habitez vers la rue Voltaire dans Lyon troisième, nous vous recommandons vivement de participer à un des ateliers de jardinage proposés par l’association. Sinon nous vous invitons à les suivre sur leur site internet ainsi que sur leur divers réseaux sociaux >ici<.

Camille Rey, rédactrice chez CCC Média

 

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube