Le Salon de l’autoédition révèle les talents !

Couleur Café Citoyen

présente

Le Salon de l’autoédition révèle les talents !

Le samedi 1er juin 2019, l’association « Ecriture Plurielle » a organisé la troisième édition du salon de l’autoédition à Lyon, près du métro Gorge de Loup. L’idée consiste à réunir les actrices et les acteurs du monde de la littérature pour une journée grand public. On y rencontre des autrices et des auteurs indépendants bien sûr mais aussi des professionnels, des collectifs d’entraide, des chroniqueuses/rs et des lecteurs/ses. Unique en France, cet événement encourage à écrire et aussi à lire !…

Grâce à internet et aux réseaux sociaux, l’autoédition est en plein boum. Malgré l’absence de chiffres, car les indépendants ont par définition tou.te.s un statut différent, on estime à un sur 5 le nombre d’ouvrages qui se passent d’éditeur en France. Dans ce cas, l’auteur.e assume lui-même toutes les phases de publication de son livre : de la correction à la mise en page, du choix de la plateforme à la promotion. Une aventure où il n’est pas seul, au contraire car il s’entoure de talents, mais dont il assume la responsabilité.

Pourquoi choisir l’autoédition

Du côté de l’auteur.e, choisir d’être indépendant, c’est être libre dans son projet d’écriture. Les personnages peuvent être non conformes aux standards habituels ou l’histoire peut naviguer entre tous les genres de l’imaginaire. De plus, cela évite de pénibles recherches d’éditeurs qui sont eux-même submergés par la production littéraires. D’après Librinova, une plateforme d’autoédition, sur 5000 manuscrits reçus, l’éditeur ne peut en publier qu’un seul !

Du côté des lectrices et lecteurs aussi, l’autoédition est atypique. En effet, c’est au fil de rencontres réelles (séances de dédicaces) ou virtuelles (Posts sur les réseaux sociaux) que les lecteurs choisissent les ouvrages qu’ils souhaitent lire. Grâce aux booktubeur.se.s, ils bénéficient de conseils et entrent dans des communautés et des groupes passionnés par la lecture. Le phénomène Harry Potter a pris une forme inattendue.

Pourquoi les indépendants ont besoin d’un salon

Au départ, l’association Ecriture Plurielle s’attache au vivre ensemble et à l’écriture en reconnaissant le pouvoir des mots. Pour se comprendre, il est important de se rencontrer et de s’entraider au niveau de l’écrit. Cela se traduit aussi bien par des cours de français et l’animation d’ateliers d’écriture créative. Et force est de constater que le nombre d’auteur.e.s est en grande augmentation. Avec internet, on peut même considérer que nous sommes tous auteur.e.s ! Et comme le monde traditionnel du livre n’aime pas voir ses règles bousculées, l’association a eu l’idée de proposer ce qui n’existe nulle part ailleurs : une journée dédiée à celles et ceux qui sèment, avec les livres d’aujourd’hui, les graines de la littérature de demain.

Merci pour votre visite et cette interview et à très bientôt sur les réseaux !

Crédit photos CCC Média

Pour en savoir plus : salondelautoedition.fr

Gardez le contact sur notre page Facebook Ecriture Plurielle

et avec les Chroniques de l’autoédition

Céline Bernard d’Ecriture Plurielle pour CCC​​ Média

Soutenez notre projet avec ULULE

Une association pour Bien Vivre Ensemble

Rendez-vous sur : https://www.facebook.com/SAE.autoedition/

ou encore

http://www.ecritureplurielle.fr