Le reportage du reportage

Du peps et de la justesse

sur France Télévision…

Nadjette Maouche-Baillard, journaliste pour France Télévision, était présente début juin dans le quartier des Buers à Villeurbanne, accompagnée de son technicien Sébastien Meunier, dans le cadre de son émission « Raconte-moi ton quartier ».

Zoom sur une journaliste aussi passionnée que passionnante…

Originaire de Lyon, Nadjette Maouche-Baillard a débuté sa carrière de journaliste pour TLM avant de rejoindre il y a une quinzaine d’année l’équipe de France Télévision. Depuis quelques années elle développe, entre autres projets, une émission appelée « Raconte-moi ton quartier » dans laquelle elle part à la rencontre des habitants d’un quartier de banlieue, pour faire immerger un autre regard.

« Parce qu’un quartier de banlieue ce n’est pas que des voitures qui brûlent »

Souvent stigmatisé par la masse médiatique, le quartier de banlieue est toujours aujourd’hui sujet à préjugés et amalgames. Lorsque les journalistes s’y déplacent, ce n’est souvent que pour en montrer les colères. Mais, bien au-delà de l’image qu’ils s’attachent à véhiculer, c’est tout un autre monde que Nadjette nous présente avec cette émission.

Respectueuse d’autrui et intimiste, c’est avec un simple smartphone qu’elle se déplace filmer sur le terrain accompagné de son technicien Sébastien Meunier, bien loin des caméras intrusives souvent préférées par ses confrères. L’idée est simple, discuter avec les habitants du quartier pour donner une vision différente des quartiers de banlieue.

Une vision bien plus juste et fraîche, puisque interne.

En total opposition avec les violences perpétuellement relayées par les médias de masse, on y découvre ici une vie de quartier simple et calme. Des habitants pour la plupart accueillants et bienveillants. Parce qu’ici peut être plus qu’ailleurs les valeurs de respect, tolérance et partage résonnent avec écho.

Si l’émission est aujourd’hui regardée et reconnue par les téléspectateurs, son lancement n’a pas forcément été aussi évident. Nadjette Maouche-Baillard nous confie à ce propos en avoir eu l’idée il y a plusieurs années, seulement la question de l’audimat est venue freiner l’avancement du projet.

« Un individu lambda a-t-il véritablement envie de regarder ça ? » ;

« Les habitants du quartier ont-ils envie d’être filmés ? »

Avec une vingtaine de vidéos déjà réalisées, Nadjette Maouche-Baillard a réussi son pari : faire porter les voix ignorées par la masse médiatique faisant ainsi évoluer simplement mais surement le regard posé sur les quartiers de banlieue.

Accessible et à l’écoute, la journaliste démontre avec brio que l’engagement en société n’est pas réservé à une certaine population. Les enjeux contemporains peuvent être débattu par un vocabulaire simple, loin des tirades époustouflantes privilégiés par les politiques et la masse médiatique.

Lucie Sancier Thebault

Liens :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLDyMZ7R7QKUEwJESRB-WJIYBCPuJdvJY8