» Et Pourtant, elles tournent ! » Le festival qui rend visible les femmes cinéastes…

Couleur Café Citoyen

présente

«  Et Pourtant, elles tournent ! »

Le festival qui rend visible les femmes cinéastes…

En co-production avec le Lyon Bondy Blog

 

Du 13 au 16 juin 2019, c’est déroulé la première édition du festival, « Et Pourtant, elles tournent ! ».  Marrainée par Julie Gayet, l’événement se donne pour objectif de projeter les films de femmes cinéastesL’Association Femmes contre les intégrismes (FCI) a organisé le festival en partenariat avec Filactions et le Groupement régional d’actions cinématographiques (GRAC).

  

Durant 4 jours, les courts et longs-métrages de femmes réalisatrices sont projetés dans plusieurs cinémas de l’agglomération Lyonnaise. Une dizaine de ces derniers se sont portés volontaires pour projeter les œuvres sur grand écran: Le Comoedia, Le Tobbogan, Les Alizés, Les Amphis, Le Zola, Le Cinéma St-Denis, Ciné Duchère, Ciné Mourguet, Ciné Rillieux La Pape et Cinéma Bellecombe.

« Et pourtant, elles tournent ! » met en avant la création cinématographique de femmes encore méconnues, cherche à promouvoir l’interculturalité et tente de lutter contre les discriminations femmes/hommes.

« Nous souhaitons donner davantage de représentativité aux femmes dans le monde cinématographique », témoigne Zoé, bénévole à l’association FCI. « Dans les écoles de cinéma, plus de 50% des femmes veulent apprendre à « faire du cinéma ». Quand on regarde les films agréés par le CNC, il y a moins d’1/4 de films réalisés par des femmes. Ce déséquilibre ne veut pas dire que les femmes ne tournent pas de films… ». Une vingtaine de projections ont été organisées dans de nombreuses salles de cinéma, avec grand nombre d’invités.


Le court-métrage « 14 millions de cris » de Liza Azuelos a été présenté, suivi du documentaire « Delphine et Carole insoumuses » de Callisto McNulty et « L’Orphelinat » de Sharbanoo Sadat. Parmi les sujets traités par ces femmes cinéastes tout au long du festival, nous retrouvons, la persistance des stéréotypes et préjugés sexistes au sein des relations hommes/femmes, l’évolution de la condition féminine dans différents pays du monde, un portrait de l’actrice et militante Delphine Seyrig et l’engagement du MLF (Mouvement de Libération des Femmes) au cours des années 1970.

Guillaume GARCIA pour CCC Média, en co-production avec le Lyon Bondy Blog

Partagez l'article
error0