Offshore Film Festival : l’océan est en ville !

Couleur Café Citoyen

présente

«  Offshore Film Festival ! »

 

Les 24 et 25 juin 2019, avait lieu « l’Offshore Film Festival » au Pathé Bellecour, troisième édition de ce festival international. De passage sur Lyon, Antoine Carles, membre de l’équipe nous a accordé une interview.

L’idée première de ce festival est d’amener « l’océan en ville ». En effet les citadins ayant peu d’occasions de s’évader, les organisateurs essayent le temps d’une soirée de les projeter dans un voyage autour du globe.

Les organisateurs sont avant tout des passionnés de sport, et c’est dans cette logique qu’après « Montagne en scène », un festival qui projette les spectateurs dans les sommets du monde, ils décident de créer son petit frère. Après les sommets rocailleux, direction les fonds marins…

Avec une influence à l’internationale et une tournée dans sept pays, tous les étés, « l’Offshore Film Festival » arrive à dénicher des films épatants.

 Crédits photos : Quentin Strousser pour CCC Média

Au programme, quatre films différents qui raviront un maximum de personnes. Entre 12 à 90 minutes, vous y trouverez des films contemplatifs ou encore riches en aventure, qui peuvent durer de 12 à 90 minutes.

Lors de la soirée, le public a ainsi pu découvrir les productions à l’affiche :

Dans One breath around the world , Guillaume Néry (double champion du monde d’apnée) nous plonge dans un voyage à couper le souffle dans les océans.

Partons à la rencontre de Paige Alms (sacrée championne du monde de surf) dans PAIGE ,un documentaire qui partage sa vie et ses entraînements pour surfer les plus grosses vagues du monde.

Descendons ensuite l’Amazonie avec Benjamin Sadd et James Trundle, deux britanniques qui se sont lancés le défi de construire leur propre pirogue dans Dug Out .

Enfin, embarquons avec Sillages , où l’on part à l’aventure de la Mini Transat avec Ian Lipinski au travers de son carnet de bords.

Un riche programme qui ne laisse sans aucun doute le public bluffé. Un festival à suivre, et peut-être que la prochaine édition suscitera de futures vocations !

Quentin strousser pour CCC Média

Partagez l'article
error0