Galerie Le Réverbère

Couleur Café Citoyen

présente

 Le Réverbère 

 

À l’occasion des 40 ans de l’incontournable galerie lyonnaise de photographie Le Réverbère, CCC Média est parti à la rencontre des personnes qui font vivre ce lieu pour découvrir l’exposition « La parole aux assistant.e.s » qui place sous la lumière ceux qui travaillent d’ordinaire dans l’ombre.

Une institution remplie d’histoire

Il y a 40 ans, Catherine Dérioz et Jacques Damez décident de créer ce qui deviendra la plus ancienne galerie spécialisée en photographie de l’hexagone, alors que la photo n’est pas encore vraiment considérée comme un art à part entière. Catherine Dérioz nous explique que la photographie était à l’époque raccourcie au travail en studio, aux photos de mode, mais pas encore appréciée à sa juste valeur pour son hétérogénéité. Jacques et Catherine ont alors la volonté de rendre hommage aux photographes et à la pluralité de leurs travaux, faire connaître la photographie et la diversité de ses écritures.

« On fête nos 40 ans de galerie, la photographie n’était pas considérée tout à fait comme un art, elle avait ses fans et ses pratiquants mais au niveau du milieu de l’art elle était peu respectée et peu diffusée, on a alors créé un lieu avec Jacques pour défendre la photographie et les photographes » Catherine

En 1981, lorsque la galerie s’installe rue Neuve dans le premier arrondissement de la métropole, le projet semble un peu fou aux yeux des autres puisque les galeries photos ne sont absolument pas représentées contrairement aux galeries d’art. En 1989, le Réverbère rajoute une pincée de folie en déménageant dans les pentes de la Croix-Rousse. Puis le projet grandit petit à petit, l’équipe s’agrandie elle aussi et construit pas à pas des relations solides avec de nombreux artistes ce qui donne naissance à des collaborations solides.

« La beauté du métier au sein de cette galerie c’est de choisir des œuvres, des hommes ou des femmes mais surtout d’établir une relation sur le long terme et les aider à les faire grandir et à les faire connaitre »  Catherine

crédits photos : CCC Média 

Les assistant.e.s au centre de la scène

Jusqu’au 29 janvier 2022, la galerie célèbre son esprit de famille en laissant la parole aux assistant.e.s qui peuvent s’exprimer librement sur les murs du studio.

« Nous, sans ces assistants, on ne pourrait pas continuer, il nous faut de la jeunesse, des envies, des débats. Souvent on met en avant le chef, le directeur et on oublie toutes ses équipes fondamentales pour faire tourner le lieu » Catherine

L’exposition est alors orchestrée par 6 assistant.e.s qui dévoilent, chacun avec leur sensibilité personnelle, les coulisses du métier de galeriste.

Lise Lemonnier, assistante au Réverbère depuis septembre 2020 seulement, nous dévoile que cette initiative lui a permis de faire ses premiers pas dans la photographie et de développer un certain amour pour cette art, entre gratitude et nervosité qu’implique cet exercice.

« Je me suis sentie assez perturbée par cette demande de parole aux assistants, j’étais arrivée depuis peu, la photo n’était pas un domaine de prédilection pour moi, c’était tout nouveau. Mon expérience sensible a été d’abord esthétique, au coup de cœur mais aussi très émotionnelle, on ne montre pas de la photographie plus sensible, plus émotionnelle et plus artistique, lorsqu’il a fallu faire un choix j’ai choisi spontanément François Deladerrière et Serge Clément qui ont été deux artistes déclencheurs de mon amour pour la photo ». 

Du côté de Laure Abouaf, assistante plus expérimentée de la galerie, présente depuis 2009, ce projet lui permet de rendre hommage à son travail, à celui des artistes accompli ou non, et à la passion qu’elle dévoue à l’univers de la photographie.

« Je pense que Catherine a été très étonné que je sois excitée, avoir un mur à soit, présenter des photographies c’est un enjeu important mais j’ai commencé de suite à noter des noms. C’est très important, on raconte l’histoire de la galerie ».

 « Je m’occupais des tirages d’artistes, de leurs livres, c’est beaucoup de temps de recherche, j’allais souvent en réserve voir des photos, ça me faisait du bien vu que je suis photographe et que la photo est réellement ma passion ».

Pour Monta Kruze, troisième assistante que nous rencontrons, active au Réverbère depuis 2015, l’intention et la sensibilité diffère encore de ses collègues. Elle nous confie sa volonté de créer au fil de l’exposition un voyage impossible devenu réalité grâce à la photo.

« L’accrochage s’est fait en duo, j’ai choisi de travailler sur la question du paysage car c’est une pratique pour laquelle je suis sensible, avec les années de pratique je me suis rendu compte que le paysage peut être une sorte de langage, même s’il n’y a pas de texte ou de formes humaines, le paysage peut raconter une histoire et nous emmener en voyage. Avec ces photos on fait une sorte de voyage impossible, certaines sont prises au Mexique, d’autres au Portugal, en France mais se trouvent toutes côte à côte, le voyage visuel impossible est rendu possible par la photo et la galerie ». 

Enfin, Loïc Xavier, 37 ans, assistant à la galerie depuis 2013, a lui aussi une approche et un récit bien spécifique, qui se différencie des autres protagonistes de l’exposition mais qui, ensemble, prouve bien la diversité que comprend la photographie. Il met notamment en avant certains aspects expérimentaux (Arièle Bonzon, Jacques Danez), certains photographes avec un rapport nouveau au paysage, l’ordre de l’intime du portrait et du corps ainsi que le rapport à l’objet photographique et à l’objet photo dont il est sensible.

« J’ai fais une sélection de plusieurs photographies selon plusieurs critères, je me suis remémoré toutes les photos que j’ai été amené à manipuler en tant qu’assistant et qui m’ont le plus touché mais aussi en tant que photographe ». 

Vous pouvez profiter de l’exposition La parole aux assistant.e.s jusqu’au samedi 29 janvier 2022, du mercredi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous en dehors de ces horaires. 

Retrouvez toutes les infos et leur actualité au complet via leur site internet, Facebook et Instagram

Fiona, rédactrice chez CCC Média

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube