Ronald Ngari

Couleur Café Citoyen

présente

Ronald Ngari

 

L’équipe de CCC Média a rencontré Ronald Ngari le 19 avril dernier. Il joue, chante et compose en anglais. 

Crédits photo : CCC Média

Un chanteur anglophone 

Ronald est originaire du Kenya, un pays anglophone. C’est là-bas qu’il a commencé la musique, nous explique t-il.   

La musique a commencé avec mes leçons pour jouer de la guitare. J’avais mes parents qui n’étaient pas du tout d’accord avec ça. Ce que j’ai fait, c’est que j’ai économisé pour les cours, petit à petit j’ai appris à jouer de la guitare. Et puis j’ai fait l’école de Youtube pour savoir comment jouer”. 

Il a ensuite commencé le rap vers l’âge de 17 ans. C’est à ce moment-là qu’il a rencontré beaucoup de rappeurs au Kenya. Mais Ronald s’est rendu compte que le marché de la musique est plutôt dicté par la musique commerciale, ce qui est très aimé par les jeunes. Il cherchait quelque chose de différent parce que la plupart des gens là-bas font du rap ou du jazz. 

 

Une carrière en France

Ronald a donc décidé de venir vivre en France pour voir la musique ici et parce que pour gagner sa vie en tant que musicien c’est mieux qu’au Kenya.

Je suis venu sur Lyon pour faire mes études principalement en septembre 2020 et en plein confinement j’ai enregistré mon premier projet à Saint-Fons au studio Spin Record avec un ami qui s’appelle Sébastien

Il a appris le français au Kenya à l’Alliance française à Nairobi. Il a fait un an de cours intensif, 3h00 par jour. Le plus gros défi pour lui a donc été ses études de gestion. C’est pour cela qu’il se réoriente vers la musique. 

Il a commencé à véritablement chanter à 19 ans, deux ans après avoir commencé le rap. Il est beaucoup plus expérimenté en studio que pour jouer sur scène car c’est seulement depuis cette année qu’il a pu jouer sur scène à Lyon.    

C’est super, car je vois que les gens sont très réceptifs. Il n’y a pas trop trop de critiques négatives, les bars sont bien accueillants. J’ai fait des rencontres avec des gens qui font aussi de la musique et les gens sont généralement chaleureux et cela m’a beaucoup aidé car j’avais peur de monter sur scène pour la première fois cette année”. 

Il aime beaucoup le rock américain (métal, post grunge) et c’est pour cela qu’en concert il en fait souvent des covers, ce qui lui permet de faire découvrir aux gens quelque chose de nouveau, car cette musique n’est pas trop écoutée. Dans les bars où il va chanter, il alterne toujours compositions et covers.

 

Ses projets 

En septembre, Ronald ira à Paris étudier la musique en anglais. Il se réoriente donc vers sa passion. Il va également se perfectionner en guitare là-bas. 

Aussi qui écrit des textes en français, lui a proposé quelques textes que Ronald va chanter. 

Je suis très excité car c’est la première fois que je vais chanter en français et que je trouve que cette langue donne de l’émotion”. 

Ronald écrit également son nouveau projet qu’il va probablement enregistrer à la fin de l’année. Pour l’une des chansons, il s’est inspiré de sa rencontre avec une femme qu’il a rencontré dans un EHPAD. Elle a perdu son ami et elle est divorcée.

Principalement, je dirai que mes inspirations sont mes expériences personnelles (l’amour, la déception, la joie des nouvelles expériences, les gens que je rencontre) et les expériences des autres”.

Il nous explique que son projet de l’année dernière, c’était plutôt ce qu’il aimait écouter. Pour son projet à venir, ce sera plutôt quelque chose de plus commercial, un peu plus de pop, moins de rock et de guitare pour attirer un plus large public.   

Tout le monde qui a des rêves, il faut les suivre, car ce sont mes rêves qui me font toujours bouger vers ce que je veux faire”.    

 

Vous pouvez retrouver ses chansons sur Spotify, Apple Music, Deezer, et aussi vous pouvez le retrouver sur Facebook, Instagram et sur son site internet   

 

Manon, rédactrice chez CCC Média   

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube