🍀  ARTI’STORY # 30 : Virginie Forcheron & la Compagnie AJNA ! 🍀 

Couleur Café Citoyen

présente

🍀ARTI’STORY # 30 : Virginie Forcheron

chorégraphe et danseuse de la compagnie Ajna. !

« Le rĂȘve est parfois Ă©phĂ©mĂšre mais les apparences sont trompeuses ». C’est ainsi que Virginie  a dĂ©cidĂ© de clĂŽturer son interview, mais cette phrase sonne plutĂŽt comme le commencement de son cheminement crĂ©atif. Le rĂȘve comme un leitmotiv dans les crĂ©ations de Virginie Forcheron, danseuse et fondatrice de la Compagnie Ajna, mĂ©lange d’art et de spiritualitĂ© pour provoquer un Ă©veil chez le spectateur. Une dĂ©marche en tout cas poĂ©tique et onirique qui nous captive et que nous vous proposons de dĂ©couvrir aujourd’hui.

La danse comme destinée

Tel ObĂ©lix et la potion magique, Virginie est « tombĂ©e » dans la danse dĂšs son plus jeune Ăąge. Lors d’une scĂšne effectuĂ©e en maternelle, targuĂ©e d’un costume de coccinelle, elle comprit Ă  quel point la danse lui Ă©tait destinĂ©e, elle venait de dĂ©couvrir le meilleur moyen d’expression artistique. Elle est comme elle le dit « cet Ă©lan de vie par le mouvement qui ne m’a jamais quittĂ© », une maniĂšre pour elle de trouver un bonheur Ă  faire partager avec le monde, au sein de sa compagnie.

Elle danse un peu « avec tout le monde », mais s’est plus prĂ©cisĂ©ment formĂ©e Ă  « La Compagnie des Obliques », Ă  Lyon , ainsi qu’avec les « Krumpers » de la Part-Dieu. Une formation Ă  la fois en salle et dans la rue, Ă  mĂȘme de donner le plus de libertĂ© au mouvement, entre connaissance acadĂ©mique et langage corporel unique.

Un rĂȘve Ă©veillĂ© pour Ă©veillĂ©s, qui rĂ©veil !

Elle crĂ©ait la Compagnie Ajna avec le but de rendre sa spontanĂ©itĂ© Ă  la danse. En effet, Ajna signifie intuition en sanskrit, et correspond au troisiĂšme Ɠil, au sixiĂšme chakra. L’Ajna est ce qui permet de «communiquer avec les espaces infinis», mais est Ă©galement un esprit de crĂ©ation primitif, enfantin, avec lequel elle essaye de se reconnecter Ă  travers la danse. Ces valeurs, tirĂ©es de philosophies orientales, correspondent aussi Ă  un cheminement spirituel intĂ©rieur personnel, elle essaye de les insuffler au sein de sa compagnie, parmi ses danseurs et pour son public. Son but Ă©tant de proposer un voyage spirituel et onirique, un vĂ©ritable « rĂȘve Ă©veillĂ© » comme l’exprime si bien le slogan de sa compagnie.

Tout se passe Ă  l’intuition dans la Compagnie Ajna ! Elle nous raconte comment elle a rencontrĂ© tous ses danseurs, un peu par hasard, se basant plus sur la connexion qu’elle a eu avec eux que sur leur parcours dans le milieu de la danse. L’idĂ©e est d’innover dans le ressenti du mouvement pour faire voyager Ă  la foi le danseur et le spectateur, dans la dĂ©couverte de soi.

Cette spontanĂ©itĂ© crĂ©ative se ressent lorsqu’elle nous raconte comment elle en est venue Ă  concevoir «Divine moments of truth», vidĂ©o par laquelle nous l’avons dĂ©couverte : tout s’est fait harmonieusement, tout s’est passĂ© « comme ça le devait ». Elle raconte comment le plus difficile n’était pas d’Ă©laborer une danse spontanĂ©e intĂ©grant un ressenti du moment prĂ©sent, mais de retranscrire ce ressenti dans une vidĂ©o, montĂ©e Ă  postĂ©riori : elle a essayĂ© de perdre au minimum cette sensation du moment prĂ©sent, et selon notre avis, c’est tout Ă  fait rĂ©ussi !

Crédit Photo : Fanny Desbaumes

Les projets à venir


Virginie souhaite reprendre une chorĂ©graphie non terminĂ©e et produire le premier spectacle de la compagnie « Adhanavirshvara ». Alors qu’elle imaginait Ă  la base « crĂ©er une armĂ©e de femmes » vengeresses et reprenant le pouvoir sur leur fĂ©minitĂ©, elle redirige l’argument dans une embrassade d’hommes et de femmes se mouvant ensemble, en harmonie. Une piĂšce pour six danseurs, trois hommes et trois femmes, matĂ©rialisation du parcours initiatique de l’autrice ; elle nous invite Ă  travers cette Ɠuvre Ă  retrouver un Ă©quilibre entre le yin et le yang, l’énergie fĂ©minine et masculine.

Nous vous conseillons Ă©galement de suivre le travail de la Compagnie sur leur chaĂźne Youtube , qui devrait dans le futur ĂȘtre de plus en plus alimentĂ©e par des vidĂ©os de danse, Ă  la fois esthĂ©tiques et trippantes, embarquement dans un voyage au pays des rĂȘves.

Tout en essayant de trouver les mots justes, Virginie cherche Ă  faire comprendre Ă  son public ce qui n’est pourtant pas si comprĂ©hensible avec des mots. Une forme de vĂ©ritĂ©, peut-ĂȘtre ?, une recherche de bonheur intĂ©rieur et extĂ©rieur s’exprimant Ă  travers l’art.

Voilà donc tous les tenants et aboutissants de la démarche artistique de Virginie Forcheron. Avis aux intéressés, de nombreux autres projets sont à venir au sein de la Compagnie Ajna. 

La Compagnie Ajna est en tout, une bouffĂ©e d’air frais dans le paysage scĂ©nique lyonnais, loin des sentiers battus, promesse d’un voyage interne et spirituel puissant.

Noémie Keller, rédactrice pour CCC Média

Partagez l'article