🍀  ARTI’STORY # 31 : Lili ZAZA totale et engagĂ©e !🍀

Couleur Café Citoyen

présente

🍀ARTI’STORY # 31 : Lili ZAZA totale et engagĂ©e ! 🍀

 

 Lili Zaza, artiste totale et engagée nous ouvre les portes de son atelier et nous parle de sa pratique artistique et de sa derniÚre piÚce de théùtre.

Artiste Totale


Lili Zaza est un vrai couteau suisse. Sa pratique artistique englobe, entre autres, la peinture, les arts plastiques, la poĂ©sie, le slam et la mise en scĂšne. Depuis l’ñge de 8 ans elle fait de la peinture et du dessin. Aujourd’hui, Lili Zaza a fondĂ© la compagnie de ThĂ©Ăątre Peau Ethique, un fin jeu de mot qui dĂ©finit trĂšs clairement son but final. 

 

Lili Zaza est, en ce moment, rĂ©sidente Ă  La Ruche, rĂ©sidence d’artistes et Association ItinĂ©raire Provisoire situĂ©e rue de La Ruche dans le troisiĂšme arrondissement de Lyon. C’est dans ce lieu atypique qu’elle rĂ©alise ces Ɠuvres mais Ă©galement oĂč elle organise ses rĂ©pĂ©titions dans le studio mis Ă  disposition. L’artiste, toujours Ă  la recherche de nouvelles formes d’art Ă  introduire dans son projet, a comme objectif d’apprendre la musique. En effet, elle s’associe depuis peu Ă  des musicien.ne.s pour introduire la musique Ă  ses textes slamĂ©s.


 Mais Ă©galement oeuvre totale

La piĂšce de thĂ©Ăątre Petit caillou : l’épopĂ©e gĂ©opolitique dans l’un de nos tĂ©lĂ©phones, c’est l’histoire d’un personnage au nez de coltan, minerais extrait des mines du Congo. Il va faire le tour du monde pour montrer tous les mĂ©canismes de domination et de production de la mondialisation. Une piĂšce accessible Ă  tout public depuis dix ans. Une maniĂšre de parler du capitalisme Ă  tout Ăąge en mĂ©langeant les arts ; en partant du thĂ©Ăątre, passant par le clown, la danse et les arts plastiques. Comment expliquer des concepts complexes comme la gĂ©opolitique, politique et sociologie avec une touche de poĂ©sie. 

Un théùtre documentaire 

PoĂ©tique et lyrique. Il y a une esthĂ©tique du son et des sonoritĂ©s qui se mĂȘle au sens global de la piĂšce et des mĂ©taphores introduites. Les acteurs viennent de milieux diffĂ©rents ce qui ajoute Ă  cette piĂšce un aspect pluridisciplinaire et original. A l’image de sa conceptrice, c’est une Ɠuvre totale, mĂ©langeant art vivant et art plastique.

Le processus de crĂ©ation de Lili Zaza n’est jamais figĂ©. Elle crĂ©e ses Ɠuvres individuellement, s’étendant parfois, et mĂȘme trĂšs souvent, Ă  ĂȘtre complĂ©mentĂ©e d’autres mĂ©diums artistiques. L’image ne suffisant pas, un poĂšme peut se greffer, ou l’inverse. Pour cette piĂšce en particulier, un tableau en est l’origine puis un poĂšme slamĂ© a suivi, et, toujours insatisfaite, l’écriture d’une histoire et la crĂ©ation de personnages sont trĂšs vite arrivĂ©es. 

La piĂšce de thĂ©Ăątre est rĂ©alisĂ©e de maniĂšre trĂšs graphique. La mise en scĂšne est pensĂ©e comme des images. Les dĂ©cors sont trĂšs picturaux car ce ne sont d’autres que les tableaux de Lili Zaza. Les costumes sont Ă©galement fabriquĂ©s par l’artiste, avec beaucoup de matiĂšres et de couleurs.

Crédit photos : Lili ZAZA

Les influences

Lili Zaza est avant tout observatrice de notre monde, du quotidien. Elle amĂšne une dimension sociologique Ă  son travail artistique, elle aime Ă©tudier les gens qui vivent, les gens qui souffrent et qui s’aiment et qui « sĂšment des graines ». Elle est Ă©galement inspirĂ©e par les diverses rencontres et des amitiĂ©s.

Sa pensée créative est animée par une révolte personnelle face aux inégalités dans notre société et des écueils sociaux.

Artistiquement parlant, Lili Zaza est trÚs influencée dans sa pratique plastique par Frida Kahlo et Otto Dix.

Fondatrice d’une compagnie 

Comme dit prĂ©cĂ©demment, Lili Zaza a crĂ©Ă© la compagnie de thĂ©Ăątre Peau-Ethique. La compagnie fait de l’éducation populaire et pluridisciplinaire via ses piĂšces. A sein de cette compagnie, Lili Zaza n’a pas sa place en tant que cheffe mais en tant que membre au mĂȘme titre que les autres collaborateurs. Elle Ă©crit les piĂšces, rĂ©alise la mise en scĂšne, les costumes ainsi que la scĂ©nographie. Chaque participant a son mot Ă  dire et s’empare des missions ; en somme une autogestion de la compagnie.

De plus, lors des reprĂ©sentations, la compagnie Peau-Ethique a invitĂ© plusieurs associations pour crĂ©er l’échange entre les spectateurs et le monde associatif. On peut retrouver, dans les partenaires associatifs, GĂ©nĂ©ration LumiĂšre qui rĂ©alisent des actions au Congo ; L’atelier SoudĂ©; Aupas association qui rĂ©cupĂšre de vieux ordinateurs, les rĂ©pare et les remet sur le marchĂ©. A la fin de chaque spectacle, un mĂ©lange se crĂ©e dans le public pouvant adhĂ©rer, aider ou tout simplement ĂȘtre au courant de l’existence de ces associations.

Nous espĂ©rons que la situation actuelle s’amĂ©liore afin que Petit Caillou puisse prendre vie du 7 au 10 janvier au thĂ©Ăątre du CarrĂ© 30.

En attendant vous pouvez retrouver Lili Zaza sur Facebook sur son site internet ou en venant toquer à la Ruche au 5 rue de la Ruche dans le 3e arrondissement de Lyon.

Eva Duc pour CCC MĂ©dia

Partagez l'article