🍀 ARTI’STORY # 25 : Greta Gratos, artiste polymorphe !

Couleur Café Citoyen

présente

 🍀 ARTI’STORY # 25 : Greta Gratos

une artiste polymorphe ! 🍀

 

Un personnage presque humain

Greta Gratos est un personnage nĂ© en 1994 Ă  GenĂšve, Ă  « L’Usine ».

Greta n’est pas humaine, mĂȘme si elle semble parfois « presque humaine ». Elle observe les humaines maniĂšres et trouve souvent les comportements de nos congĂ©nĂšres Ă©tranges. Elle s’amuse alors Ă  les commenter. A cĂŽtĂ© de cela, Greta peint, Ă©crit, chante, joue et bricole. Elle est qualifiĂ©e d’artiste polymorphe, mais elle prĂ©fĂšre se dire bricoleuse.

 

Une apparition non prévue

Greta est apparue un peu par hasard, son crĂ©ateur n’avait pas vraiment prĂ©vu qu’elle s’installe. Il l’avait imaginĂ© Ă  l’origine pour une fĂȘte se dĂ©roulant Ă  « L’Usine », « Le T dansant ». Cette fois-lĂ , la thĂ©matique Ă©tait le bal des sorciers, il n’avait pas envie de crĂ©er un sorcier, alors il inventa une sorciĂšre, Greta. Avec le temps elle s’est installĂ©e et est restĂ©e. 

Un créateur inventif

PierandrĂ© Boo est le crĂ©ateur de Greta Gratos. Acteur Ă  la base, il est aussi bricoleur autant que Greta est bricoleuse. Il lui a cĂ©dĂ© toute sa part crĂ©ative, horsmis la part d’acteur.

Pendant 6 ans, PierandrĂ© a Ă©tĂ© un des permanents de « L’Usine », le centre culturel autogĂ©rĂ© dont il Ă©tait le reprĂ©sentant.

Crédit photos Greta Gratos

L’Usine

« L’Usine », est un centre autogĂ©rĂ© qui a ouvert Ă  la fin des annĂ©es 80, en 1989 prĂ©cisĂ©ment. Ce centre a vu le jour sous la pression d’une association qui s’appelait « Etat d’urgences ». Cette derniĂšre cherchait Ă  avoir un grand espace oĂč prĂ©senter des Ă©vĂ©nements Ă  son image.

Ainsi, Ă  L’Usine, on retrouve deux salles de concert, une grande salle Ă©vĂ©nementielle, un bistrot, des ateliers, un cinĂ©ma, un espace d’art contemporain, mais Ă©galement des studios d’enregistrement et des salles de rĂ©pĂ©tition.

Des sujets variés

Lorsque Greta se produit sur scĂšne, elle essaie d’aborder un grand nombre de sujets. Le nĂ©cessitĂ© d’accepter les diffĂ©rences, ne pas jouer le jeu des hiĂ©rarchies, des frontiĂšres, des pouvoirs. Elle cherche Ă  communiquer d’ĂȘtre Ă  ĂȘtre tout simplement, sans faire attention Ă  la catĂ©gorie sociale, ni au genre, ni Ă  quoi que ce soit. Simplement se regarder dans les yeux et voir qu’on est tous diffĂ©rents et diffĂ©rentes.

Elle s’adresse Ă  tous les publics, des plus grands aux plus petits, en leur parlant Ă  tous comme Ă  des enfants ou des anciens enfants.

Des projets pour l’avenir

Greta vit en Suisse, malgrĂ© un confinement moins strict, elle a quand mĂȘme vu un bon nombre de ses spectacles annulĂ©s en cette annĂ©e 2020. Elle a donc bricolĂ© de petites vidĂ©os partagĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux.

Pour la suite, elle a de nombreuses idĂ©es, des projets de thĂ©Ăątre, des concerts. Elle  participe, en ce mois de septembre, aux 30 ans de « Urgence disque », un label genevois de L’Usine.

Louise Oremus pour CCC MĂ©dia

Partagez l'article