Association CIE

Couleur Café Citoyen

présente

L’association Conscience Impact Ecologique

 

En septembre dernier, l’association Conscience Impact Écologique (CIE) nous a ouvert ses portes pour nous faire découvrir son travail d’éducation à l’écologie. Nos équipes ont pu rencontrer des bénévoles, des volontaires en service civique pour finalement interroger Floyd Novak le président de cette association aux multiples casquettes.

 

crédits photos : CCC Média

 

CIE : une association généraliste

CIE (Conscience impact écologique) est une association d’éducation populaire à la transition écologique basée à Lyon et intervenant dans un périmètre plus large. Lancée en 2012, Conscience Impact Écologique se veut être généraliste. Elle l’est au niveau des publics visés d’abord puisque l’association intervient auprès d’écoles primaires, d’établissements du secondaire et du supérieur, de structures à caractère social, lors de festivités, avec des restaurateurs, des entreprises ou même des particuliers. C’est aussi une association généraliste en termes de thématiques abordées qui vont du changement climatique, au productivisme néolibéral en passant par les défis énergétiques, du numérique, des textiles, de l’alimentation…

« C’est une asso généraliste où on peut se former sur pleins de sujets. C’est vraiment riche et les gens qu’on rencontre nous apprennent aussi beaucoup. »

Manuela est investie en tant que bénévole depuis un an au sein de CIE. Animée par le désir d’agir et de partager, elle était présente lors de ce temps de formation pour apprendre à intervenir auprès d’un public. Il s’agissait d’une séance interne destinée uniquement aux bénévoles et qui avait pour but de les former à eux-mêmes animer un atelier sur l’alimentation durable. Loïc et Rachelle, deux jeunes en service civique, leurs expliquent pourquoi et comment faire une pâte à tartiner maison. Le résultat est plus écologique et reste délicieux… on vous assure, on a goûté !

 

crédits photos : CCC Média

Les prémices de CIE

Floyd Novak, aujourd’hui président de l’asso, est à l’origine du projet dès 2010 alors qu’il est encore en BTS à Cavaillon dans le Vaucluse. Conférencier, élu local et auteur du livre « Un monde à changer » sur la transition écologique, Floyd est depuis toujours sensible aux questions environnementales. Il s’intéresse encore plus à l’écologie après avoir vu le documentaire « Home » de Yann Arthus Bertrand et commence à en parler autour de lui, à développer des actions. Au fur et à mesure, il est rejoint par d’autres camarades, ils créent alors un club environnement dans le lycée qui sera initiateur du mouvement CIE. Ensemble, ils ont l’occasion de faire des animations directement auprès des secondes du lycée.

« Là, je me suis dit : il faut le faire partout tout le temps auprès de tous les publics en permanence »

L’objectif principal de l’association CIE est alors posé. Un peu plus tard Floyd s’installe à Lyon et remonte avec lui les fondations initiatrices du projet pour continuer la mission de sensibilisation qu’il s’est fixée. 

Aujourd’hui, Conscience Impact Ecologie est la plus grosse structure d’éducation à l’écologie en termes de volume d’activité avec plus environ 2 500 interventions chaque année.

 

 

crédits photos : CCC Média

 

Une méthode d’éducation bien rodée

CIE base sa méthode de sensibilisation auprès des différents publics sur 3 piliers. Un triptyque qu’ils essaient, dans l’idéal, de réunir dans chacune de leurs interventions.

« On estime qu’il faut d’abord savoir pourquoi on doit réagir avant de pouvoir le faire » 

La première étape, primordiale, est d’abord de chercher à susciter l’envie d’agir. Pour Floyd, l’animation parfaite commence par un temps d’écoute du public par exemple en proposant un débat mouvant, un photolangage ou tout autre méthode qui permet de s’exprimer au sein d’un groupe.

« C’est aussi ça l’éducation populaire c’est créer de la proximité avec son public et d’être capable de ne pas rentrer dans des perspectives purement descendantes, au contraire d’être dans l’échange constant »

Après cette amorce qui permet de mieux connaître ses interlocuteurs, vient le temps des présentations pour apporter des explications concrètes et documentées sur un sujet. Pourquoi le changement climatique est un problème fondamental de notre époque ? Avant d’apporter des solutions, il est essentiel de rappeler et de caractériser l’urgence climatique. 

Le second pilier est de développer la capacité d’action et le 3ème d’accompagner la transition. Pour cela, les interventions comprennent des ateliers ou des actions de terrain sur des thématiques variées donnant des solutions individuelles ou collectives. CIE propose entre autres des ateliers visant à développer l’autonomie des individus par exemple pour savoir créer ses propres produits d’entretiens, pâte à tartiner, etc… Des ateliers de réflexion sont aussi là pour que le public se penche sur une question concrète en partant du constat du changement climatique.

 

crédits photos : CCC Média

 

« On finit toujours par un temps d’utopie parce que ça nous semble super important. »

En fin de séance, les intervenants de CIE finissent par un moment de discussion avec le public en leur demandant s’il pense qu’on peut changer le monde ou que ça va être compliqué. Les bénévoles de CIE vont alors mettre en avant les perspectives de changement social et tous les signes positifs aujourd’hui qui nous montre qu’on a des chances de changer les choses.

 

Si vous voulez changer le monde avec Floyd, Rachelle, Loïc, Manuela et tous les autres membres de l’association n’hésitez pas à les contacter leurs réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn

>> Toutes les infos de l’association sont à retrouver sur leur site web <<

 

Solène Gaudefroy, rédactrice chez CCC Média 

 

 

Partagez l'article
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube