« Partage d’outils et de connaissances » à la Bricothèque de Saint-Fons !

Couleur Café Citoyen

En collaboration avec le Lyon Bondy Blog

présente

« Partage d’outils et de connaissances »

à la Bricothèque de Saint-Fons !

Créer du lien social, aider les gens dans le besoin, apprendre à bricoler, donner un peu de son savoir…  Voilà quels sont les marqueurs qui animent la Bricothèque de Saint-Fons.

Dans le cadre de l’association « Espace Créateur de Solidarité » qui existe depuis une trentaine d’années, la Bricothèque a vu le jour depuis plusieurs années dans la ville de Saint-Fons. « La Bricothèque est un endroit où l’on bricole », explique Lucie Mathey, chargée de mission.

En effet, un établi a été installé au rez-de-chaussée d’un immeuble dans le quartier de l’Arsenal, « les adhérents de l’association peuvent ainsi travailler des projets personnels comme des projets associatifs. Ici, nous avons tous les outils nécessaires pour répondre aux différentes demandes », informe Lucie Mathey présente au sein de l’association depuis deux ans.

                         

Crédit photos : CCC Média

Partage de matériel et partage de connaissance

« La mutualisation c’est important. Une perceuse pour tout le quartier suffit pour les gens qui vont percer un trou, tous les trois mois », déclare Lucie Mathey. Cependant, cet endroit est également un espace où « l’on créé du lien, où l’on vient discuter et rencontrer les gens de son quartier ».

La Bricothèque est  un lieu où l’on partage ses connaissances et où l’on apprend. L’apprentissage du bricolage, de la couture et de la tapisserie se fait sur la base du volontariat. Les amoureux du bricolage donnent des conseils aux adhérents souhaitant apprendre.

« Ce n’est pas présenter sous forme de cours. Chacun vient et tout le monde peut apporter quelque chose lors des différents ateliers. Chacun a ses façons de faire. Ici, il n’y a pas de professeurs, nous sommes surtout dans l’échange ». Propos appuyés par Cécile Metzger, adhérente de l’association. «Je cherchais un endroit pour faire de la couture, un espace libre et pas sous forme de cours, accompagné de quelqu’un qui puisse apporter son soutien et son aide». Depuis la découverte de la Bricothèque, Cécile y passe tous ces jeudis à faire de la couture et à bricoler.

                         

Crédit photos : CCC Média

Une conscience environnementale

Les outils sont récupérés « et peu de choses sont achetées en magasin. On défend le «Do It Yourself», ici on construit tout par nous-mêmes. On est dans l’économie de la débrouille et de la dépanne, alors on essaye de transmettre cela aux habitants. Voilà une de nos façons de résister », accentue Lucie Mathey. C’est alors qu’une conscience sociale et environnementale s’installe au sein de cet endroit.

L’association ne cesse d’évoluer

Si l’association « Espace Créateur de Solidarité » ne cesse d’évoluer et que les mentalités changent, André Brahim, adhérent depuis 17 ans évoque le fait qu’aujourd’hui l’association et en particulier la Bricothèque compte plus de femmes que d’hommes. « Aujourd’hui c’est plus organisé qu’auparavant.

A l’époque l’association comptait 30 membres, aujourd’hui il y a entre 100 et 150 personnes ». Si l’association se développe et s’agrandit, la Bricothèque a également à disposition une « Bricothèque mobile » : « c’est un camion aménagé avec des outils portatifs qui nous permet de monter des projets en extérieur avec des habitants et le but est également d’aller au-delà du quartier. Cela nous permet de bouger et de rencontrer de nouveaux habitants », explique Lucie Mathey.

Cheyenne Tyrakowski : journaliste pour le Lyon Bondy Blog en collaboration avec CCC Média