« Danse Je te Vois » à la Ferme du Vinatier !

Couleur Café Citoyen

présente

🍀Exposition « Danse Je te Vois » à la Ferme du Vinatier 🍀

 

CCC Média a rencontré la délicate Fanny Desbaumes qui nous a présenté son exposition de photographie « Danse Je te Vois » à la Ferme du Vinatier . Fanny nous a parlé de ses inspirations, de son projet artistique, de ses collaborations et de la consécration de tout ce travail dans cette exposition.

« Danse Je te Vois » était visible à la Ferme du Vinatier du 16 septembre au 30 octobre, mais pas de panique pour ceux qui l’auraient ratée, car l’exposition sera déménagée à l’espace Albert Camus, à Bron, au premier trimestre 2021.

Une passion, la photographie

Fanny est passionnée de photographie, loisir qu’elle pratique depuis une dizaine d’année, devenu peu à peu son activité principale. Elle s’est alors lancée en professionnelle, indépendante, et autodidacte, et a créé sa compagnie FAD Photography. Ce qui l’a toujours attirée dans la photographie est la possibilité qu’elle offre de montrer sa manière de voir le monde à travers l’objectif de sa caméra. A l’instar du titre de son exposition, « Danse, je te vois », qui explicite cet aspect de la photographie pour Fanny : ses photographies trahissent son regard sur le monde, sur ses sujets, dansants, et sur leur rapport avec leur environnement. 

Cette passion pour l’art visuel et la photographie, elle aimerait la faire évoluer vers la vidéo également, et pourquoi pas proposer des expositions encore plus immersives dans le futur, où photographies et vidéos s’accoupleraient pour faire baigner les spectateurs dans l’univers visuel de la jeune femme. Une évolution vers la vidéo permettrait également à Fanny de développer un nouveau rapport avec le mouvement, qui ne serait plus sectionné, arrêté dans le temps comme dans la photographie ; il faudrait alors trouver une nouvelle manière de sublimer et de rendre subjectif un mouvement. Ce ne sont pour l’instant que des projets, mais des projets qui donnent à voir l’ambition de Fanny dans sa démarche artistique.

Crédit photo : Fanny Desbaumes :  Virginie Forcheron

Photographier le mouvement

Dès ses débuts professionnels, Fanny se spécialise dans la photographie du monde du spectacle et de la danse urbaine. Photographier la danse offre un point de vue très spécifique de la discipline, puisqu’il ne permet pas de rendre d’un mouvement dans son ensemble, ou en rapport avec une chorégraphie complète. A l’inverse, photographier la danse force de devoir fixer un mouvement dans l’espace et le temps, chose pourtant très difficile à faire et que Fanny réussit avec brio : en effet, chaque photographie est emprise d’une énergie toujours unique, et encapsule dans le temps un mouvement d’une fraction de seconde. Fanny arrive à suspendre la danse dans le temps, et donne à voir ce qui serait autrement raté : toutes les tensions du corps qui se passent pourtant si vite, et rendant ainsi évident le langage corporel propre à chaque danseur.

 Crédit photos : Noémie Keller, Eva Duc, Laurine Meeus pour CCC Média

Fanny nous explique que la démarche créative est toujours instinctive : elle choisit au préalable un costume et un lieu qui s’harmonisent, et laisse ensuite le champ libre aux danseurs. A chaque fois qu’elle photographie, c’est en musique, pour que les danseurs puissent vraiment ressentir la musique et presque oublier qu’ils sont photographiés. Les danseurs sont parfois seuls, parfois en couple, dans tous les cas, les photographies de Fanny subliment l’harmonie qui se passe entre les corps et l’architecture en une fraction de seconde. C’est qui fait toute la force de son travail, qui allie une esthétique et une technique photographique presque parfaite, et permet en même temps d’entrer dans l’univers de la photographe, ainsi que dans celui du/des danseur photographié(s).

Nous vous invitons donc à vous plonger dans l’univers de Fanny Desbaumes, mais également à vous intéresser à celui des danseurs qu’elle photographie, ce qui montre la vibrance du milieu de la danse urbaine à Lyon. 

Noémie Keller, rédactrice pour CCC Média

Partagez l'article