🍀 ARTI’STORY # 32 – Ania Vercasson – une artiste solaire !🍀

Couleur Café Citoyen

présente

🍀ARTI’STORY # 32 : Ania Vercasson  ! 🍀

Malgré cette période difficille, Ania Vercasson  a gentiment répondu à notre appel pour une interview. Artiste complÚte, au parcours atypique, Ania touche à tout dans sa pratique artistique, une artiste dont le travail est passionnant, et nous ne pouvions attendre pour la rencontrer et vous la présenter.

Une artiste touche à tout 

Actrice, danseuse, mime, acrobate, Ă©crivaine… VoilĂ  les termes qu’Ania emploie pour se prĂ©senter. Le ton est donnĂ©, Ania est une artiste qui refuse de se coller une Ă©tiquette ! 

Comme elle le dit si bien, son expression artistique « prend beaucoup de supports ». Ania est attirĂ©e par l’expression corporelle, qu’elle met Ă  profit dans la danse, l’acrobatie, la comĂ©die. Mais elle aime Ă©galement l’expression visuelle: cinĂ©ma, photographie, ses milieux de prĂ©dilection. PassionnĂ©e par les mots, elle est Ă©crivaine ! Clairement, il n’y a pas de forme artistique qui fasse peur Ă  Ania, pour notre bon plaisir.  

Un parcours atypique 

Étudiante, Ania n’a pas chĂŽmĂ©, alliant  Ă©tudes de lettres, Ă©tudes d’Ă©dition professionnelle et recherche, tout en suivant des cours de thĂ©Ăątre et en Ă©tant modĂšle photo. Elle est ensuite partie Ă  Minsk pour suivre une formation intensive en thĂ©Ăątre corporel russe. Elle est passĂ©e par la GrĂšce oĂč elle a Ă©tĂ© professeure de danse. 

AprĂšs ces nombreux vagabondages, Ania a dĂ©cidĂ© de poser ses valises Ă  Lyon, pour retrouver son ancrage familial. La richesse culturelle de notre ville, Ă  la fois ouverte Ă  de nombreuses formes d’art et ouverte sur l’Europe de part sa position gĂ©ographique, est un argument de charme pour elle. 

Crédit photos : Gilles Rammant

Des thÚmes de prédilection 

Tout comme dans sa pratique artistique, Ania ne se limite pas dans les thĂšmes qu’elle aime aborder dans son travail. Elle aime Ă  la fois s’ancrer dans le rĂ©el et reprĂ©senter des tranches de vie, et dĂ©veloppe des thĂšmes plus oniriques. Elle cite par exemple son prochain « seule en scĂšne » oĂč elle cherche Ă  mettre en lumiĂšre la « force poĂ©tique et salvatrice que nous avons en nous »: son solo donne Ă  voir la force que nous puisons en nous-mĂȘmes pour nous sortir de situations de violence ou de dĂ©sastre pour continuer d’avancer.

Mais elle s’exprime avec son corps, que ce soit dans la danse ou dans sa pratique thĂ©Ăątrale. En effet, elle est amatrice de thĂ©Ăątre corporel et de gestuelle, une forme que l’on retrouve plus en Europe de l’Est, mais qui commence Ă  s’implanter chez nous. C’est un thĂ©Ăątre oĂč le geste prime sur la parole, oĂč le comĂ©dien essaye de transcrire des Ă©motions par son corps plutĂŽt que par son texte. Ainsi, beaucoup de thĂšmes sont abordĂ©s, dans son travail, thĂšmes qui ne sont pas dits mais ressentis. 

La suite pour Ania 

MalgrĂ© le fait de dĂ©jĂ  toucher Ă  de nombreuses pratiques artistiques, Ania aimerait s’essayer Ă  la musique ou encore aux arts plastiques, en incorporant plus de danse dans ses crĂ©ations actuelles. Ce qui est sĂ»r, c’est qu’elle n’a pas fini de se renouveler et d’offrir de nouvelles expressions d’elle-mĂȘme Ă  son public. 

Ses principaux projets en cours et Ă  venir sont « Bagage« , son seul sur scĂšne, prĂ©sentĂ© pour la premiĂšre fois, il y a de cela un an Ă  la seconde biennale des arts du geste du mime de Paris, dont elle continue de reprĂ©senter des fragments sur scĂšne. Elle pense faire aboutir ce spectacle complĂštement dans un an ou deux. Autrement, elle continue de nombreuses collaborations avec d’autres artistes via des projets en danse et en cinĂ©ma. 

Ania est une artiste complĂšte aux mille visages dont nous ne pouvons aisĂ©ment rĂ©sumer le travail. Nous vous invitons plutĂŽt Ă  la dĂ©couvrir, Ă  suivre son parcours et tout ce qu’elle a Ă  offrir par vous-mĂȘme; Ania est bien loin d’ĂȘtre Ă  bout de ses surprises !

Noémie Keller, rédactrice pour CCC Média

Partagez l'article