L’ineffable Théâtre : Singué Sabour

Couleur Café

Présente

 

L’ineffable Théâtre : Singué Sabour

 

Toute l’équipe du Petit club journalistique est allée  à la rencontre de la troupe de l’Ineffable théâtre afin de découvrir leur nouveau théâtre éphémère ainsi que la nouvelle pièce de Benjamin Forel : Singué Sabour.

On y découvre un lieu convivial et ouvert dans lequel les gens semblent se déplacer librement et s’épanouir.

C’est avez plaisir que nous discutons longuement avec Benjamin Forel de ses idées, ses ambitions et de ses multiples projets. Le corps prend alors une place importante dans la conversation, Benjamin Forel s’avérant être très attaché aux mouvements, qu’il décrit et montre longuement à ses comédiens.

Il nous raconte l’histoire de cette femme musulmane et mariée de force à un homme -un taliban- qu’elle ne rencontrera pas avant plusieurs années. Adulé comme un héros par tout ses proches, elle croyait fermement en lui elle aussi, elle était prête à se soumettre, jusqu’au jours où celui se fait tirer dessus et se retrouve dans le coma. Les rapports de force changent, le ton aussi, il devient cru, désespéré et glaçant. On assiste alors à la libération de cette femme, cette Antigone moderne. Combien la désillusion est grande lorsqu’on a longuement rêvé et idéalisé. Combien les réactions peuvent être violentes lorsqu’on a trop longtemps réprimé ses émotions.

« Vous, les hommes, quand vous voyez une arme vous oubliez vos femmes »