🍀  ARTI’STORY # 30 : Virginie Forcheron & la Compagnie AJNA ! 🍀 

Couleur Café Citoyen

présente

🍀ARTI’STORY # 30 : Virginie Forcheron

chorégraphe et danseuse de la compagnie Ajna. !

« Le rĂŞve est parfois Ă©phĂ©mère mais les apparences sont trompeuses ». C’est ainsi que Virginie  a dĂ©cidĂ© de clĂ´turer son interview, mais cette phrase sonne plutĂ´t comme le commencement de son cheminement crĂ©atif. Le rĂŞve comme un leitmotiv dans les crĂ©ations de Virginie Forcheron, danseuse et fondatrice de la Compagnie Ajna, mĂ©lange d’art et de spiritualitĂ© pour provoquer un Ă©veil chez le spectateur. Une dĂ©marche en tout cas poĂ©tique et onirique qui nous captive et que nous vous proposons de dĂ©couvrir aujourd’hui.

La danse comme destinée

Tel ObĂ©lix et la potion magique, Virginie est « tombĂ©e » dans la danse dès son plus jeune âge. Lors d’une scène effectuĂ©e en maternelle, targuĂ©e d’un costume de coccinelle, elle comprit Ă  quel point la danse lui Ă©tait destinĂ©e, elle venait de dĂ©couvrir le meilleur moyen d’expression artistique. Elle est comme elle le dit « cet Ă©lan de vie par le mouvement qui ne m’a jamais quittĂ© », une manière pour elle de trouver un bonheur Ă  faire partager avec le monde, au sein de sa compagnie.

Elle danse un peu « avec tout le monde », mais s’est plus précisément formée à « La Compagnie des Obliques », à Lyon , ainsi qu’avec les « Krumpers » de la Part-Dieu. Une formation à la fois en salle et dans la rue, à même de donner le plus de liberté au mouvement, entre connaissance académique et langage corporel unique.

Un rêve éveillé pour éveillés, qui réveil !

Elle créait la Compagnie Ajna avec le but de rendre sa spontanéité à la danse. En effet, Ajna signifie intuition en sanskrit, et correspond au troisième œil, au sixième chakra. L’Ajna est ce qui permet de «communiquer avec les espaces infinis», mais est également un esprit de création primitif, enfantin, avec lequel elle essaye de se reconnecter à travers la danse. Ces valeurs, tirées de philosophies orientales, correspondent aussi à un cheminement spirituel intérieur personnel, elle essaye de les insuffler au sein de sa compagnie, parmi ses danseurs et pour son public. Son but étant de proposer un voyage spirituel et onirique, un véritable « rêve éveillé » comme l’exprime si bien le slogan de sa compagnie.

Tout se passe à l’intuition dans la Compagnie Ajna ! Elle nous raconte comment elle a rencontré tous ses danseurs, un peu par hasard, se basant plus sur la connexion qu’elle a eu avec eux que sur leur parcours dans le milieu de la danse. L’idée est d’innover dans le ressenti du mouvement pour faire voyager à la foi le danseur et le spectateur, dans la découverte de soi.

Cette spontanĂ©itĂ© crĂ©ative se ressent lorsqu’elle nous raconte comment elle en est venue Ă  concevoir «Divine moments of truth», vidĂ©o par laquelle nous l’avons dĂ©couverte : tout s’est fait harmonieusement, tout s’est passĂ© « comme ça le devait ». Elle raconte comment le plus difficile n’était pas d’Ă©laborer une danse spontanĂ©e intĂ©grant un ressenti du moment prĂ©sent, mais de retranscrire ce ressenti dans une vidĂ©o, montĂ©e Ă  postĂ©riori : elle a essayĂ© de perdre au minimum cette sensation du moment prĂ©sent, et selon notre avis, c’est tout Ă  fait rĂ©ussi !

Crédit Photo : Fanny Desbaumes

Les projets à venir…

Virginie souhaite reprendre une chorégraphie non terminée et produire le premier spectacle de la compagnie « Adhanavirshvara ». Alors qu’elle imaginait à la base « créer une armée de femmes » vengeresses et reprenant le pouvoir sur leur féminité, elle redirige l’argument dans une embrassade d’hommes et de femmes se mouvant ensemble, en harmonie. Une pièce pour six danseurs, trois hommes et trois femmes, matérialisation du parcours initiatique de l’autrice ; elle nous invite à travers cette œuvre à retrouver un équilibre entre le yin et le yang, l’énergie féminine et masculine.

Nous vous conseillons également de suivre le travail de la Compagnie sur leur chaîne Youtube , qui devrait dans le futur être de plus en plus alimentée par des vidéos de danse, à la fois esthétiques et trippantes, embarquement dans un voyage au pays des rêves.

Tout en essayant de trouver les mots justes, Virginie cherche Ă  faire comprendre Ă  son public ce qui n’est pourtant pas si comprĂ©hensible avec des mots. Une forme de vĂ©ritĂ©, peut-ĂŞtre ?, une recherche de bonheur intĂ©rieur et extĂ©rieur s’exprimant Ă  travers l’art.

Voilà donc tous les tenants et aboutissants de la démarche artistique de Virginie Forcheron. Avis aux intéressés, de nombreux autres projets sont à venir au sein de la Compagnie Ajna. 

La Compagnie Ajna est en tout, une bouffée d’air frais dans le paysage scénique lyonnais, loin des sentiers battus, promesse d’un voyage interne et spirituel puissant.

Noémie Keller, rédactrice pour CCC Média

Partagez l'article